Flash info
28-07-2014 - Ebola: l'OMS appelle à se soigner dès les premiers symptômes [...]  |  
28-07-2014 - Nigeria: trois morts et sept blessés dans l'attentat suicide à Kano (police)‎ [...]  |  
28-07-2014 - Crash au Mali: les boîtes noires sont arrivées en France [...]  |  
28-07-2014 - L'Aïd El Fitr, la fête marquant la fin du mois de Ramadan célébrée ce lundi, en Côte d'Ivo [...]  |  
27-07-2014 - Un projet de formation de 5000 personnes en informatique en cours à Bouaké [...]  |  
Nos chaînes en direct
Publicité
Flash info
  • 28-07-2014 - Ebola: l'OMS appelle à se soigner dès les premiers symptômes
  • 28-07-2014 - Nigeria: trois morts et sept blessés dans l'attentat suicide à Kano (police)‎
  • 28-07-2014 - Crash au Mali: les boîtes noires sont arrivées en France
  • 28-07-2014 - L'Aïd El Fitr, la fête marquant la fin du mois de Ramadan célébrée ce lundi, en Côte d'Ivoire (Férié)
  • 27-07-2014 - Un projet de formation de 5000 personnes en informatique en cours à Bouaké
Politique
Déclaration du Gouvernement à l'occasion de la Journée internationale de la Femme.
Rédaction RTI1 | Lu 268 fois | 08-03-2013
Déclaration du Gouvernement à l'occasion de la Journée internationale de la Femme.
Ivoiriennes, Ivoiriens, Chers compatriotes, Notre pays la Côte d’Ivoire, avec de nombreux pays du monde, célèbre le 08 mars de chaque année, la Journée Internationale de la Femme.

Le thème national retenu pour l’édition 2013, «Hommes et Femmes, ensemble pour une Côte d’Ivoire nouvelle et réconciliée», est une invite à l’unité des filles et des fils de la Mère patrie, de chacun des hommes et des femmes dans sa spécificité, dont l’égalité, consacrée par notre constitution, est indispensable pour la paix et le développement.

Traditionnellement marquée par le bilan des acquis du combat pour l’égalité des sexes, pour le respect des droits des femmes et pour l’élimination de toutes formes de violences à leur égard, la commémoration de l’édition 2013 ne dérogera pas à la règle.

Mieux, elle consacrera plus que d’ordinaire, l’engagement du Gouvernement et la ferme volonté de la Communauté Internationale, à faire de l’homme, dans sa relation de complémentarité avec la femme, un acteur essentiel dans le combat contre les discriminations à l’égard des femmes.

Depuis la Conférence Internationale sur la Population et le Développement en 1994, jusqu’aux recommandations de la 48ème session de la Commission de la Condition de la Femme, la nécessité d’impliquer davantage, les hommes et les garçons, dans la recherche de l’égale dignité de chaque homme et de chaque femme, est constante.

Aussi, notre thème apparaît-il comme une approche de solutions aux nombreuses difficultés rencontrées dans la mise en œuvre des programmes nationaux pour l’égalité de tous devant la loi, de l’homme et de la femme, différents certes, mais d’égale dignité, ainsi que pour l’autonomisation des femmes et des filles.

Autrement, comment pourrions-nous devenir ce pays émergent à l’horizon 2020?

C’est dans l’action conjuguée des hommes et des femmes et dans un contexte national apaisé, que nous relèverons ensemble, ce défi de l’émergence de la nouvelle Côte d’Ivoire, en prônant les valeurs d’amour, de tolérance, de respect mutuel, de solidarité, de paix et de travail.

Femmes de Côte d’Ivoire,

L’évolution de la situation de la femme dans notre pays est positive ; et la politique menée par le Président de la République, Son Excellence Monsieur Alassane OUATTARA, en notre faveur, très rassurante.

En effet, conformément à son programme d’activités au titre de l’égalité hommes-femmes, des réformes majeures sont en cours.

Il s’agit, entre autres, de la révision des lois relatives à la famille, de la mise en place d’une stratégie nationale de lutte contre les violences basées sur le genre, du processus d’adoption d’un quota de représentativité des femmes aux postes nominatifs et électifs, du vote par l’Assemblée Nationale, le 21 novembre 2012, de l’amendement relatif à la loi sur le mariage.

Par ailleurs, le Compendium des Compétences Féminines, permettra de renforcer la visibilité, la participation et le leadership des femmes dans la gestion des affaires, aussi bien publiques que privées, tout en valorisant leurs potentiels. A ce jour, plus de 7000 femmes sont inscrites dans la base de données.

En ce qui concerne la prise en charge des victimes de violences basées sur le genre, l’installation de plateformes et la création de centres spécialisés dans la prévention et la prise en charge intégrée, holistique et gratuite est salutaire. L’on peut citer le Centre d’Excellence à BOUAKE, à l’intérieur du pays et le centre PAVIOS à Abidjan, Attécoubé.

En outre, des actions de sensibilisation de masse et de proximité sont réalisées, avec pour objectif : la tolérance zéro face aux violences sexuelles.

Enfin, relativement à l’autonomisation de la femme, un Fonds d’Appui aux Femmes de Côte d’Ivoire a été créé, à l’initiative de Madame la Première Dame.

D’une valeur de un milliard de FCFA, il est destiné à rendre économiquement actives, les femmes les plus pauvres, par le biais de microcrédits, pour la création ou l’extension d’activités génératrices de revenus.

Ce sont 6000 femmes au moins qui en bénéficieront la première année, et 8000 la seconde.

Chers frères et sœurs,

Cette liste non exhaustive ouvre à l’évidence, la page du temps des possibles pour les femmes de Côte d’Ivoire.

C’est donc le moment, grâce à ce temps des possibles, de faire de l’homme, un partenaire stratégique, l’allié indispensable.

Chers compatriotes,

Les festivités de l’édition 2013 ont démarré le 6 Mars dernier, avec des ateliers de réflexion à Abidjan. Elles s’achèveront le 21 Mars à Touba, au cours d’une grande célébration populaire. Les femmes rurales en général, et en particulier celles de la région du Bafing, seront à l’honneur.

A cette occasion, pour leur courage, pour leur mérite, elles feront l’objet de toutes les attentions de la nation.

Unis et mobilisés, Hommes et femmes, ensemble, travaillons à cette nouvelle Côte d’Ivoire; travaillons à la reconnaissance de l’égale dignité de chaque homme et de chaque femme, pour un pays réconcilié et prospère.

Je vous remercie.
Réagir à cet article | 0 commentaire(s).
Newsletter

© 2014 Radiodiffusion Télévision Ivoirienne Tous droits reservés