11e Edition du FEMUA sur le thème de l’immigration clandestine
0
 

Écouter
11e Edition du FEMUA sur le thème de l’immigration clandestine

11e Edition du FEMUA sur le thème de l’immigration clandestine

RTI Info/Boris Odilon BLE | Lu 1231 fois | Publié

La 11e édition du Festival des Musiques Urbaines d’Anoumabo (FEMUA 11) se tiendra du 17 au 22 Avril 2018. Le thème choisi pour cette année 2018 est : « Jeunesse Africaine et Immigration Clandestine ».

Selon une note dont RTI Info a reçu copie, le groupe Magic System, initiateur dudit Festival était à la primature le mardi 30 janvier 2018 pour une séance de travail avec le premier ministre. Il s’agissait pour les Magiciens qui pour la circonstance étaient accompagnés par une délégation de Gaou Productions et de leur Fondation, de présenter les grands axes du FEMUA 11 à Amadou Gon Coulibaly.

Après la traditionnelle présentation de vœux, Asalfo, commissaire général du FEMUA, a annoncé les inaugurations prochaines de l’école primaire Magic System de Séguéla et du centre de santé de Loulo. Des localités situées dans le Nord de la Côte d’Ivoire. Il a aussi sollicité le parrainage du premier ministre qui l’a accepté avec joie, se disant honoré du choix porté sur sa personne.

Depuis sa création, le FEMUA s’impose comme un festival qui allie culture et développement. De nombreuses actions sociales ont été posées : réhabilitation et équipement d’hôpitaux, d’orphelinats, de pouponnières, dons aux réfugiés, construction d’établissements scolaires.

Le Festival des Musiques Urbaines d’Anoumabo est aujourd’hui l’un des plus grands évènements culturel et social de la Côte d'Ivoire, ainsi que de la sous-région.

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Liberia : Weah promulgue une loi sur la terre longtemps attendue

RDC : une messe en mémoire des "martyrs des élections" à Kinshasa

La route nationale coupée par les eaux à M’Bahiakro

La société civile s’imprègne des réformes institutionnelles et constitutionnelles pour plus d’efficacité

Kani : La population mécontente des coupures intempestives d’électricité