Bolloré dénonce une ''chasse aux sorcières''
0
 

Écouter
Bolloré dénonce une ''chasse aux sorcières''

Bolloré dénonce une ''chasse aux sorcières''

AFP | Lu 983 fois | Publié

Mis en examen dans le cadre d'une enquête sur des soupçons de corruption pour l'obtention de concessions portuaires en Afrique, Vincent Bolloré conteste ces accusations dans une tribune publiée dans Le Journal du dimanche du 29 avril.

Pour l'homme d'affaires français qui s'exprime pour la première fois depuis sa mise en examen mercredi, les suspicions à l'égard des activités de son groupe résultent d'une vision ''biaisée'' de ''l'Afrique considérée comme un continent de non-gouvernance et de corruption''.

Le milliardaire a déclaré que l'enquête en cours pourrait affaiblir les liens entre la France et ses anciennes colonies sur le continent. Il a averti que bientôt la France aura plus besoin de l'Afrique.

 

Vincent Bolloré a été mis en examen pour "corruption d'agent étranger", "complicité d'abus de confiance" et "faux et usage de faux" pour les conditions de l'attribution de concessions portuaires en Guinée et au Togo.

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Rome: une vingtaine de blessés dans l'écroulement d'un escalier mécanique

Des experts africains en BTP planchent sur de nouveaux défis à Abidjan

Grand-Bassam: L’Abissa 2018 sera couplée avec les 15 ans de règne du roi des N’Zima

La fabrication du charbon de bois, une activité économique intermittente pour des femmes à Tiélétanakaha dans la sous-préfecture de Tafiré

Séguéla: 156 instituteurs adjoints en stage dans la DRENETFP