La Côte d'Ivoire a désormais sa Cour des Comptes pour une meilleure gestion des finances publiques.
0
 

Écouter
La Côte d'Ivoire a désormais sa Cour des Comptes pour une meilleure gestion des finances publiques.

La Côte d'Ivoire a désormais sa Cour des Comptes pour une meilleure gestion des finances publiques.

Lacinan Ouattara | Lu 1517 fois | Publié

Créée par la Constitution de novembre 2016, la Cour des Comptes, institution de contrôle des finances publiques en Côte d’Ivoire, a été mise en place ce lundi 8 janvier avec la prestation de serment de son Président, Diomandé Kanvaly.

Kanvaly Diomondé, le tout premier Président de la Cour des Comptes, une nouvelle juridiction en charge du contrôle de la gestion des compte des services de l’Etat, des Etablissements publics nationaux (EPN), des collectivités territoriales, des autorités administratives indépendantes et de tout organisme bénéficiant d’une aide de l’Etat, a prêté serment lors d’une audience solennelle en présence du président Alassane Ouattara. 

Le pays se conforme ainsi aux dispositions du traité de l’Union économique et monétaire Ouest africaine (UEMOA) et à l’article 152  de sa Constitution .

Diomandé Kanvaly a marqué sa volonté de tenir au mieux les attributions que lui confère la Loi Suprême, en veillant notamment à la bonne gestion des impôts que paient ses concitoyens à travers la stricte application des bonnes règles de gestion des finances publiques.

"C’est une satisfaction personnelle, mais c’est aussi une grande satisfaction pour la Côte d’Ivoire, un des leaders de l’UEMOA. Qu’elle ait maintenant une Cour des Comptes comme la plupart des Etats de l’espace, ça ne peut que faire la fierté de tout ivoirien", a-t-il indiqué.

"La cérémonie qui nous réunit aujourd’hui constitue une étape importante dans la vie de notre jeune démocratie. Avec la mise en place de la Cour des Comptes, nous faisons un saut qualitatif dans l’histoire de la juridiction financière en Côte d’Ivoire", s’est exprimé le Président Ouattara.

Il a exhorté le Président de l’institution à exercer ses fonctions dans la rigueur, l’équité et la justice afin de permettre à la Côte d’Ivoire de poursuivre et consolider les progrès réalisés dans la lutte contre le gaspillage et le détournement des biens publics.

 

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Des jeunes initient une caravane de la cohésion à Dabakala après les élections locales

La CNDHCI peut jouer un rôle important dans la stabilité de la Côte d’Ivoire (Ambassadeur Allemagne)

Un proche de Kalou Bonaventure dément les rumeurs “alarmantes” sur son état de santé

L’association HNP célèbre la date commémorant la naissance d’Houphouët Boigny

Un Caterpillar hors de contrôle défonce un kiosque à Adiaké