Côte d'Ivoire : Conseil des ministres du 7 mars 2018 en quatre points clés.
0
 

Écouter
Côte d'Ivoire : Conseil des ministres du 7 mars 2018 en quatre points clés.

Côte d'Ivoire : Conseil des ministres du 7 mars 2018 en quatre points clés.

RTI Info/ Ella Lobouet (Stagiaire) | Lu 954 fois | Publié

Le Conseil des ministres tenu le mercredi 07 mars a enregistré des réformes dans les passations des marchés publics et la gestion budgétaire, la situation socio politique.

1- SITUATION SOCIO POLITIQUE DU PAYS

Suite aux violences et troubles enregistrés dernièrement dans les départements de Soubré, Bloléquin, et M’bahiakro, le Conseil a noté le retour au calme, mais condamne ces actes ignobles, et déplore par la même occasion les actes d’incivisme ayant conduit les populations à s’en prendre aux symboles de l’Etat et à des édifices publics. Concernant les cas d’enlèvements, de disparitions et d’assassinats d’enfants qui ont pignon sur rue dans le pays, le gouvernement réaffirme sa détermination à combattre avec la plus grande fermeté ces crimes inacceptables. Il invite par ailleurs, les populations à garder leur calme et à ne pas céder à la psychose mais plutôt faire confiance à la justice.

En attendant les résultats des enquêtes, le gouvernement met en garde l’application des lois de la République dans toute leur rigueur à tous les contrevenants, criminels, complices et commanditaires. 


2- PASSATION DES MARCHES PUBLICS ET GESTION BUDGETAIRE 2017

Le Conseil note que la situation des opérations de passation des marchés publics au cours de la gestion budgétaire 2017 laisse apparaître une nette amélioration.

En outre la gestion budgétaire 2017 a été marquée par des chocs intérieurs et extérieurs dès les premiers mois de l’année. Ces chocs ont été provoqués, d’une part, par une forte baisse du prix du cacao, couplée à une orientation haussière des cours du pétrole brut et, d’autre part, par des revendications sociales et militaires.

3- ADOPTION DE PROJET DE LOI ET DECRET

Désormais les professions d’huissier de justice et de Commissaire-priseur seront désormais une profession judiciaire unique sous la dénomination de commissaire de justice selon le porte-parole du gouvernement Bruno Koné.

L’adoption d’environs dix décrets ont été adoptés concernant une quinzaine de Ministère, leur octroyant des financements obtenus par des partenaires en vue de la réalisation de projet dont l’acquisition de quatre cent cinquante autobus au profit de la Société des Transports Abidjan.

Parmi ses décrets figurent également ceux portant attributions d’un permis de recherche minière pour une période de quatre ans dans les départements de Kani et Dianra, un décret portant sur l’exploitation du service universel postal pour une durée de dix ans, enfin un décret énumérant une série de travaux pour lesquels l’emploi de femmes, et de femmes enceintes est interdit. 

4- NOMINATIONS

Des nominations aux postes d’ambassadeurs, et de commissaire aux comptes étaient à l’ordre du jour selon le porte-parole de la présidence Bruno Koné. Le conseil a également procédé à la désignation d’une délégation ivoirienne qui se rendra au Rwanda dans les jours à venir. 




 

 

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Tunisie : le service de la dette atteindra un niveau record en 2019, à plus de 3,2 milliards de dollars

Venezuela: L'ONU nomme un ex vice-président du Guatemala pour gérer la crise migratoire

Emmanuel Macron rencontrera Donald Trump et Hassan Rohani en marge de l'AG de l'ONU (Elysée)

Elections en RDC : la liste des candidats officialise l'exclusion de Bemba et Katumbi

Maroc : Campagne pour bannir des ondes le chanteur Saad Lamjarred, inculpé pour viol