Côte d'Ivoire : Le Conseil des ministres du mercredi 06 juin 2018 en 5 points clés.
0
 

Écouter
Côte d'Ivoire : Le Conseil des ministres du mercredi 06 juin 2018 en 5 points clés.

Côte d'Ivoire : Le Conseil des ministres du mercredi 06 juin 2018 en 5 points clés.

Rti Info / Mariam CISSE (stagiaire) | Lu 356 fois | Publié Il y a 14 jour(s)

Le Conseil des ministres tenu ce mercredi 6 juin 2018 a enregistré des modifications dans divers domaines, notamment dans les domaines agricoles, de l’éducation, du commerce et des industries.

  • 67 milliards de FCFA pour l’Université de Bondoukou

Le projet d’Appui au Développement de l’Université de Bondoukou connait une nette avancée.  Des décrets de ratification portant sur sa mise en œuvre ont été adoptée lors de ce dernier conseil. Cette université devrait avoir une capacité initiale de trois mille étudiants avec mille 1000 chambres pour le logement des étudiants de cinquante (50) chambres pour les enseignants, chercheurs et personnels de l’Université et de cinq (5) logements de fonction pour les responsables de l’Université. Elle sera financée par la Banque Islamique de Développement (BID).

  • Les promotions commerciales soumises à une autorisation

Plus question de faire une foire, un salon ou tout autre manifestations promotionnelles à caractère commercial, industriel et artisanal sans autorisation préalable du ministère chargé du commerce. Désormais, les organisateurs de ce type d’évènement devront être assujetti à l’obtention d’agrément. Cette nouvelle mesure vise à assurer la professionnalisation de ce secteur en plein essor afin de l’harmoniser au développement des activités économiques en croissance ces dernières années.  

  • Point des risques budgétaires des entreprises publiques satisfaisant

Le conseil annonce un résultat plutôt satisfaisant des mesures adoptées ses dernières années pour entreprises publiques. Des résultats nets cumulés, il ressort un déficitaire moins important que celui des années précédentes. Il passe de 42,7 milliards de FCFA en 2014 à 9,2 milliards de FCFA en 2016. Quoique ce résultat soit satisfaisant, le gouvernement n’entend pas lâcher prise, il compte multiplier ses actions. Les ministères concernés devront veiller à:

-         Une meilleure coordination des tutelles techniques et financières, afin de mieux maitriser les risques budgétaires liés à la situation de certaines entreprises publiques encore en difficulté ;

-          Une généralisation de la contractualisation à toutes les sociétés où l’Etat détient la majorité du capital social ou apporte un soutien financier important ;

-          La mise en place d’outils de prévision et d’anticipation sur les risques budgétaires des entreprises publiques ;

-          La réalisation d’audits réguliers de la gestion de toutes les entreprises publiques. 

 

  • 30 unités de transformation du riz mises en exploitation

Environ 17 milliards de FCFA, c’est le montant du prêt accordé par EXIM BANK INDE au gouvernement ivoirien. Un montant qui permettra la fourniture, l’installation et la mise en marche de 30 unités de transformation du riz Paddy. Cette décision devra permettre à la Côte d’Ivoire d’accroitre sa capacité de transformation de 1.550.000 tonnes en 2018 et 1.966.000 tonnes en 2020 soit un taux de couverture respectivement de 84,70% et de 102,10%. 

  • Bientôt un Recensement Général de la Population et de l’Habitat.

En 2019, le gouvernement ivoirien prévoit un Recensement Général de la Population et de l’Habitat (RGPH). Objectif, prendre en compte les réalisations d’investissements en matière d’infrastructures sociales, afin de constituer une base de données nécessaires à d’éventuelles études. Ce RGPH se fera sur une période de 36 mois scindés en différentes phases. La phase préparatoire a démarré au cours du deuxième trimestre de cette année, et une opération pilote se déroulera en novembre 2018. La publication des résultats globaux de ce recensement est prévue à la mi année 2020. Cette opération permettra de repousser à 2030 le Recensement Général de la Population et de l’Habitat qui aurait normalement dû se tenir en 2024. 

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Algérie : Un blogueur condamné en appel à sept ans de prison (avocat)

Mauritanie : élections législatives et locales en septembre (officiel)

Maroc: Des journalistes boycottent l'élection de leur corps professionnel

France : interruption du procès en appel pour financement du terrorisme d'une mère de djihadiste

Philippines : La police néerlandaise démantèle un réseau de pédophilie sur internet