Simone Gbagbo tourne la page du passé et se dit prête pour le combat politique
0
 

Écouter
Simone Gbagbo tourne la page du passé et se dit prête pour le combat politique

Simone Gbagbo tourne la page du passé et se dit prête pour le combat politique

Frédéric Goré-Bi/Boris Odilon Blé | Lu 3519 fois | Publié Il y a 6 jour(s)

Le Front Populaire Ivoirien (FPI), conduit par Aboudramane Sangaré, a réservé un accueil en grandes pompes à Simone Gbagbo, Lida Kouassi Moïse et Assoa Adou. Ces trois personnalités politiques de premier rang du FPI, ont été reçues et célébrées à la résidence officielle du couple Gbagbo sise à la Riviera Golf dans la commune de Cocody.

Au cours de cette cérémonie d’hommage à laquelle la presse a été conviée, les ex-détenus ont manifesté leur joie de retrouver un parti debout et des militants déterminés à engager le combat politique.

Lida Kouassi Moise, ex-ministre de la défense du régime Gbagbo, prenant la parole, a tenu à dire merci à Sangaré Aboudramane surnommé « le gardien du temple », grâce à qui dira-t-il, « nous retrouvons un parti debout contre vents et marées ». Il a ajouté que « la prison n'est plus pour nous une calamité. La prison pour nous est un moment d'incubation ».

Quant à Assoa Adou, il s’est prononcé sur les conditions de détention dans lesquelles, ses camarades et lui se trouvaient.

« Je ne vais pas parler aujourd’hui. Tout ce qui est dans mon ventre, avant que ça ne sorte, il faut le faire passer par le tamis du gardien du temple, Sangaré Aboudramane. Aujourd’hui, je vous dis merci », a déclaré Simone Gbagbo dont les propos étaient tant attendus par les militants. « Je voudrais que vous vous joigniez à moi pour remercier Sangaré Aboudramane qui est à l’image du Front Populaire Ivoirien » dit-elle, arrachant des applaudissements de l’assemblée. Aux militants, Simone Gbagbo a déclaré que l’ancienne page est tournée. « La refondation est en marche et ça ne va pas s’arrêter. Soyez prêts pour le combat politique » clame-t-elle.

A la suite des ex-détenus, Sangaré Aboudramane, président par intérim de l’autre frange du Front Populaire Ivoirien, a d’abord dit merci aux parents des prisonniers pour leur soutien. A ces derniers, il dira « c’est parce que vous avez tenu que nous avons également tenu », avant de lancer aux militants « nous sommes de retour pour reprendre le combat ».

Celui qu’on appelle le gardien du temple a souhaité que l’ordonnance d’amnistie signée par le président de la république soit élargie aux militaires qui selon ses propres termes « ont combattu pour défendre la république ».

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

USA: une enquête accuse 300 prêtres de pédophilie, plus de 1.000 enfants victimes

Sénégal : Le militant écologiste et ex-ministre Haïdar El Ali condamné pour diffamation

Les populations de Lahou Kpanda s’engagent à assainir leurs plages

Urgent | La Tabaski sera célébrée le 21 août 2018 (COSIM)

Des populations encerclent un camp de l’armée française à Toumodi