EGYPTE : Abdel Fatah Al-Sissi prête serment pour son 2 eme mandat
0
 

Écouter
EGYPTE : Abdel Fatah Al-Sissi prête serment pour son 2 eme mandat

EGYPTE : Abdel Fatah Al-Sissi prête serment pour son 2 eme mandat

Rti Info / Moussa COULIBALY (Stagiaire) | Lu 325 fois | Publié Il y a 19 jour(s)

Le président Abdel Fatah Al-Sissi a prêté serment ce samedi devant le Parlement, entamant ainsi un deuxième mandat de quatre ans à la tête de l'Egypte. Les défis majeurs sont sécuritaires et économiques.

La présidentielle de mars dernier a été une formalité pour lui. Abdel Fatah Al Sissi n’a eu aucun adversaire sérieux en face lors de ce scrutin. Avec environ 97 % des suffrages, son unique opposant Moussa Mostafa Moussa, un homme peu connu dans la sphère politique égyptienne n’a été qu’une bouchée pour lui.

Malgré ce plébiscite, la politique d'Al-Sissi est pourtant loin d'avoir été un succès. La sécurité représente le défi le plus important du régime. Le terrorisme est évidemment une des principales menaces qui visent l'Egypte. Les attentats se sont multipliés ces dernières années et l'Etat islamique oppose une résistance farouche aux forces du régime dans le Sinaï. De nombreux policiers et soldats, ainsi que des civils, ont été tués dans ces attaques. Mais Daech s'en est également pris aux civils, notamment les Coptes, qui ont payé une lourde tribu en 2017.

L’autre défi de ce deuxième mandat est l’économie, même si le président égyptien vante des avancées dans ce domaine, avec la reprise du tourisme et l’augmentation du PIB de 4 %. La situation des égyptiens n’est guère reluisante. L’inflation à 20 % et le secteur industriel insuffisant. Un habitant sur quatre vit avec moins de 2 dollars par jour (soit environ moins de 1 000 FCFA par jour). La proportion de jeunes au chômage dépasse d'ailleurs 40 %.

Des challenges, auxquels devra faire face Al Sissi, les 4 années à venir s’il veut faire remonter sa côte de popularité. La dernière présidentielle a enregistré moins de 7 % de participation que celle de 2014, soit 40 % en 2018 contre 47 % en 2014.

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Algérie : Un blogueur condamné en appel à sept ans de prison (avocat)

Mauritanie : élections législatives et locales en septembre (officiel)

Maroc: Des journalistes boycottent l'élection de leur corps professionnel

France : interruption du procès en appel pour financement du terrorisme d'une mère de djihadiste

Philippines : La police néerlandaise démantèle un réseau de pédophilie sur internet