Togo : La Cour constitutionnelle appelle à des élections législatives avant fin décembre 2018.
0
 

Écouter
Togo : La Cour constitutionnelle appelle à des élections législatives avant fin décembre 2018.

Togo : La Cour constitutionnelle appelle à des élections législatives avant fin décembre 2018.

Rti Info / Moussa COULIBALY (Stagiaire) | Lu 941 fois | Publié

Dans une déclaration lue à la télévision nationale togolaise, la Cour Constitutionnelle a sommé le Gouvernement et la Commission électorale nationale indépendante (CENI), d'organiser des élections législatives d'ici la fin de l'année, comme le prévoit la Constitution. Une déclaration, qui n’a pas été du goût de l'opposition.

La crise politique togolaise toujours dans l’impasse. La Cour Constitutionnelle a décidé de faire bouger les lignes. Ce mardi, elle a appelé à des législatives avant la fin de l’année. Selon elle, les législatives doivent avoir lieu dans les 30 jours après l’expiration du mandat des députés, soit le 19 août. La juridiction suprême a donc demandé à la Commission électorale nationale indépendante (CENI) et au gouvernement de prendre les dispositions qui s’imposent pour respecter les délais constitutionnels.

Cette déclaration de la Cour Constitutionnelle a ravivé la colère au sein de l’opposition. Cette dernière n’a pas encore désigné ses représentants à la CENI depuis la recomposition d’octobre 2017. Pour elle, l'Institution fait les beaux yeux au gouvernement togolais.

Depuis septembre, des dizaines de milliers de Togolais sont descendus à plusieurs reprises dans les rues à l’appel de la coalition de l’opposition. Objectif : réclamer le départ du président Faure Gnassingbé, au pouvoir depuis 2005, et l’application de la Constitution de 1992 qui limite à deux le nombre de mandats présidentiels.

Les discussions entre le gouvernement et l’opposition ont été interrompues fin mars après trois rencontres. Les pourparlers, étamés le 19 février sous l’égide du président ghanéen, butent sur la question du retour à la Constitution de 1992, c’est à dire autour de la candidature de Faure Gnassingbé en 2020.

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

La Côte d’Ivoire vise 800 000 tonnes de caoutchouc sec en 2018 (Ministre)

Obsèques de Djarakoroni II: L’ex-président ghanéen John Dramani Mahama annoncé à Bouna

Tchad : manifestation d'étudiants au début d'une "grève illimitée"

Guinée équatoriale : grâce présidentielle pour 34 opposants

Algérie : plus de 80 blessés dont 30 policiers lors d'un match de foot