Un millier d’enfants découvre la culture des Abouré Ehivet de Bonoua
0
 

Écouter
Un millier d’enfants découvre la culture des Abouré Ehivet de Bonoua

Un millier d’enfants découvre la culture des Abouré Ehivet de Bonoua

AIP | Lu 266 fois | Publié Il y a 11 jour(s)

Dans le cadre de la 38ème édition du Popo Carnaval de Bonoua, la « Journée de l’Enfant » tenue mercredi a permis à un millier d’enfants de découvrir et de se familiariser avec des faits culturels des us et coutumes des Aboué Ehivet de Bonoua.

Les enfants, pour la plupart résidant dans la ville de Bonoua, ont entamé « leur Journée » par une visite de la cour royale. Reçus par les administrateurs du site, ils ont eu des enseignements relatifs à l’histoire et à l’organisation des Abouré Ehivet de Bonoua.

La procession encadrée les a menés ensuite au stade municipal où ils ont participé à des ateliers modernes d’initiation à la peinture et à la céramique. Dans des ateliers traditionnels, ils se sont adonnés à des jeux, danses et accoutrements locaux. Ces ateliers étaient animés par les agents du centre social de Bonoua.

L’émission télé intitulée « Awleyè » (amusement en langue locale) leur a donné l’occasion de communier avec des artistes chanteurs et des clowns.

A l’issue de la journée, le responsable de la commission en charge de l’organisation de « la journée de l’enfant », Traoré Daouda, s’est réjoui de cette activité qui a connu « un franc succès ».

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 

En continu

Kenya : Uhuru Kenyatta a appelé son gouvernement à mettre fin à l’importation de sucre, de maïs et d’engrais pour protéger les agriculteurs locaux

Mali : le chef de file de l’opposition dénonce "une campagne anticipée" du président IBK sur les médias d’Etat et appelle à une "mobilisation"

Nicaragua : Ortega tente l'apaisement après 27 morts en six jours

Centrafrique : Le président Faustin-Archange Touadera réclame davantage de Casques bleus

Burkina Faso : un tribunal fermé dans une région en proie aux attaques jihadistes