Le nouveau code du tourisme expliqué aux opérateurs touristiques de Dabou
0
 

Écouter
Le nouveau code du tourisme expliqué aux opérateurs touristiques de Dabou

Le nouveau code du tourisme expliqué aux opérateurs touristiques de Dabou

AIP | Lu 984 fois | Publié Il y a 23 jour(s)

La loi n° 2014- 139 du 24 mars 2014 portant code du tourisme en Côte d’Ivoire a été passée au peigne fin, lundi, lors d’une rencontre entre une délégation de ce ministère et des opérateurs touristiques de Dabou.

Pour les artisans du secteur tourisme, la dégradation des voix d’accès, la qualité de l’électricité et  la pression fiscale, ainsi que, les conditions d’obtention de l’agrément technique d’exercice, l’inexistence du fonds de développement touristique doivent être prises en compte pour une application effective du code.

« Si toutes ces problèmes de tous ordres perdurent, le code du tourisme en lui-même ne peut connaitre une réelle application », ont-ils indiqué, lundi.

Des préoccupations trouveront une suite favorable, après la mise en place par l’état du conseil national du tourisme (CNT) une  instance de validation transversale des  questions relatives au tourisme, a promis Mme Aka Gauze Josiane, conseillère juridique au ministère du tourisme.

Le sous-directeur de la fiscalité locale à la direction générale des impôts, Gballou Tchétché Noel a révélé qu’un dispositif fiscal de faveur est accordé par l’état ivoirien aux acteurs touristiques.

Le code du tourisme est un document de 24 pages, contenant sept titres et 71 articles qui a pour but de professionnaliser les activités touristiques et garantir au secteur qui est en plein essor, une qualité de service, a rappelé Aka Gauze Josiane.

La mission de vulgarisation du code du tourisme se rendra, le 30 septembre à Daloa, Gagnoa, et Soubré.

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Municipales 2018: Le journaliste Charles Sanga rempile à la mairie de Tafiré

Bouaké : Des dizaines de personnes dont des requérants âgés de cinquante ans ont reçu, leurs jugements supplétifs

Des commandos de l’OIPR renforcent leurs capacités en matière de droits de l’enfant

Des guides pédagogiques offerts aux enseignants de l’IEP de Bouna et Doropo

L’esprit Houphouët-Boigny ne quittera jamais ses « enfants » selon Daniel Kablan Duncan