Des chefs d'Etat de la CEDEAO réunis à Accra pour parler de la monnaie unique
0
 

Écouter
Des chefs d'Etat de la CEDEAO réunis à Accra pour parler de la monnaie  unique

Des chefs d'Etat de la CEDEAO réunis à Accra pour parler de la monnaie unique

RTI 1/Lanciné Bakayoko | Lu 1456 fois | Publié

Les présidents Alassane Ouattara (Côte d’Ivoire), Nana Akufo-Addo (Ghana), Muhammadu Buhari (Nigeria) et Mahamadou Issoufou (Niger), tous membres de la task force présidentielle, sont à Accra pour activer le programme de mise en œuvre de la monnaie unique de l’espace CEDEAO.

Il s’agit surtout pour ces chefs d’Etat d’examiner la nouvelle feuille de route en vue d’accélérer le processus avec comme pour objectif 2020. Sur cette échéance, deux courants cohabitent : le premier propose comme préalable une meilleure convergence des monnaies par une harmonisation des politiques monétaires ; le second estime qu’un petit groupe peut belle et bien démarrer en 2020 avec ouverture aux autres pays qui pourraient prendre le train en marche.

La task force présidentielle aura à se prononcer sur les documents rédigés par une quarantaine d’experts régionaux chargés des questions d’intégrations monétaires. Des experts qui se sont longuement penchés sur la nomenclature de l’espace communautaire en création. Une réunion technique préparatoire regroupant les ministres des finances des 4 pays, les gouverneurs des banques centrales et plusieurs autres institutions monétaires de la région ont également montré la voie.

A cette réunion d’Accra, le rôle des chefs d’Etat est d’autant plus crucial que le principal défi aujourd’hui est de faire sauter les barrières multiples à l’avènement de cette monnaie unique.

A ce jour, les 15 pays de l’espace CEDEAO comptent 8 monnaies pour une population de 350 millions d’habitants avec un produit intérieur brut de 628 milliards de dollars, environ 335,000 milliards de francs CFA.

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Crimée : 18 morts, plus de 50 blessés dans une tuerie dans un lycée technique

Bénin : l'opposant Ajavon ne se rendra pas à son procès (avocat)

Afrique du Sud : deux fermiers blancs reconnus coupables du meurtre d'un adolescent noir

Maroc : la compagnie ferroviaire dément des "rumeurs" sur les causes d'un déraillement

Une maison de téléphonie cellulaire cambriolée à Gagnoa