La FinTech au coeur du séminaire du Club Afrique Développement à Abidjan.
0
 

Écouter
La FinTech au coeur du séminaire du Club Afrique Développement à Abidjan.

La FinTech au coeur du séminaire du Club Afrique Développement à Abidjan.

RTI Info/Boris Odilon BLE | Lu 454 fois | Publié

Le Club Afrique Développement de Attijariwafa bank, se réunit ce jeudi 26 avril 2018 pour la troisième fois à Abidjan, à l’occasion d’un séminaire dont le thème est "FinTech en Côte d’Ivoire : défis et perspectives". Il s'agira de réfléchir sur l'apport des technologies dans la contribution à la création de valeur ajoutée tout en réinventant le monde de banque et la finance.

Organisé par la Société Ivoirienne de Banque (SIB), ce séminaire du CAD se décline en 3 axes, à savoir : concrétiser la promesse du Club Afrique Développement pour les membres actuels en construisant un réseau d’opportunités, asseoir un positionnement de rendez-vous incontournable apportant aux participants des résultats concrets dans leurs projets d’entreprise et leur préférence pour la coopération Sud-Sud et recruter de nouveaux membres. 

Fondé il y a deux ans pour contribuer à la facilitation des échanges économiques régionaux en Afrique et à la promotion de la coopération Sud-Sud, le Club Afrique Développement (CAD) s’inscrit dans une démarche de croissance solidaire. Sa vision du développement économique est humaniste : Progrès commun, création d’emplois par l’instigation de projets de développement économique. Présent à l’ouverture des travaux, le directeur général de la SIB, Daouda Coulibaly est revenu sur l’importance pour les banques de s’adapter aux changements.

"La SIB a décidé d’anticiper et de s’adapter aux mutations en cours" annonce-t-il d’emblée. Le directeur général de la banque qui a reçu le prix du meilleur établissement financier de Côte d’Ivoire lors de la cérémonie solennelle de remise du prix national de l’excellence 2017, a affirmé qu’à l’ère du numérique, « la SIB, filiale de Attijariwafa bank, s’attelle à créer pour ses clients des produits adaptés à leurs besoins ».

Pour le ministre Bruno Nabagné Koné, le secteur financier peut et doit tirer un avantage dans le développement technologique et numérique. "Le secteur bancaire beaucoup plus dynamique, s’appuyant sur les "Fintech" sont nombreuses", a dit le ministre.

Les FinTech sont définies comme des start-ups qui utilisent les nouvelles technologies et bouleversent le monde classique de la banque et assurance car alliant : innovation, flexibité, simplicité et efficacité.

Depuis sa création, le Club a déjà permis "plus de 1000 rendez-vous d’affaires entre acteurs des secteurs les plus porteurs en Afrique" selon sa directrice générale Mouna Kadiri. En outre « il a réussi à faire fédérer plus de 1500 entreprises et a ouvert dans 9 pays du continent. Il permet d’interagir avec 30.000 entreprises en Europe et en Amérique latine » confie-t-elle.

Des spécialistes de la banque, des finances et de la technologie, venus de 7 pays prennent part à ce séminaire qui sera meublé par des panels et des rencontres « B to B » et « B to G ».

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Côte d’Ivoire/Une jeune fille admise au CEPE échappe de justesse à un mariage forcé à Dabakala

Les rebelles syriens acceptent une reddition dans une zone près du Golan

Cameroun: don chinois de près de 7 millions d'euros à l'armée

Poutine dénonce des "forces" aux Etats-Unis "prêtes à sacrifier les relations russo-américaines"

Espagne : retrait des mandats d'arrêt internationaux contre Puigdemont et d'autres dirigeants catalans