La Cathédrale Saint Paul, autrefois symbole de la ville d'Abidjan se meurt...
0
 

Écouter
La Cathédrale Saint Paul, autrefois symbole de la ville d'Abidjan se meurt...

La Cathédrale Saint Paul, autrefois symbole de la ville d'Abidjan se meurt...

Didier N\'Doli | d.ndoli@rti.ci | Lu 539 fois | Publié

Réalisée à Abidjan par l’architecte italien Aldo Spirito, la Cathédrale Saint Paul d’Abidjan été conçue sous l’initiative du Président Félix Houphouët Boigny. C’est le 11 Mai 1980 que le Pape Jean Paul II a béni la Première Pierre de cette cathédrale à l’occasion de sa première visite pastorale en Côte d’Ivoire. Elle a été consacrée une fois achevé, le 10 août 1985 lors d\'une seconde visite dans ce pays. Mais depuis la cathédrale à subi bien de modifications et elle se meurt à petit feu.

Avec un coût de réalisation estimé à 6 milliards de francs CFA, la Cathédrale Saint Paul d’Abidjan est une œuvre architecturale de grande dimension. Elle est l'émanation de l'Eglise Saint-Paul du Plateau dont les premiers bâtiments ont été édifiés à Abidjan en 1913 et qui, devenue Cathédrale Saint-Paul, a été bâtie en 1975 sur le site de l'imprimerie nationale. Voilà plus de 25 ans que la Cathédrale Saint Paul d’Abidjan Plateau a vu le jour. Et depuis rien, elle part de réhabilitation en réhabilitation. De sa belle et immense croix qui tend les bras à la belle capitale ivoirienne du côté lagunaire, la Cathédrale Saint Paul est un édifice impressionnant. Elle illumine humblement le cœur de la population ivoirienne par sa splendeur unique et par le degré de foi que ses fidèles mettent en elle, en y allant faire toutes leurs célébrations eucharistiques. L’architecture de la Cathédrale Saint-Paul s’inspire du mystère de la Sainte Trinité, d’où sa forme triangulaire. Son clocher, orienté vers le nord, symbolise le Christ les bras ouverts, débarquant de la mer et fixant l’intérieur du pays. Ses magnifiques vitraux retracent l’histoire de l’église de Côte d’Ivoire, différents épisodes de la vie de Christ, de l’Apôtre Paul, les différents sacrements etc. La Trinité étant une seule et même personne, c’est le voile de toiture qui réunit les trois éléments du triangle. Ce voile s’élève en une parabole de la terre vers le Ciel, symbole d’élévation et de vérité, reflet architectural de l’exhortation de Saint-Paul : (…) du moment que vous êtes ressuscités avec le Christ (dans le baptême) recherchez ce qui est en haut… C’est en haut qu’est votre but et non sur terre (col. 3, 1). Le voile symbolise aussi la tente, lieu de réunion, et la fonction parabolique figurée par la toiture se veut également représentative de la progression du catholicisme en Afrique. Cette structure triangulaire s’étend sur 4500 m2. Appuyée sur son périmètre, elle n’est supportée par aucun pilier intermédiaire et est reliée aux trois clochers qui la soutiennent partiellement par des haubans en acier protégés par des gaines. Ceux-ci, fixés au clocher central, supportent la moitié du poids de la couverture triangulaire, le reste étant supporté par les appuis latéraux et frontaux de l’ouvrage. Au nombre de 7, ces haubans représentent les 7 sacrements et les 7 vertus. Les clochers adoptent eux aussi une forme triangulaire et s’unissent à 45 mètres de hauteur pour ne former qu’un seul et même corps : celui de la Sainte Trinité et du Christ accueillant en sa demeure et à bras ouverts le peuple de ses fidèles. Le haut du clocher à la forme d’une croix constituée de deux terrasses qui partent du point de jonction du clocher principal (culminant à 70 m de hauteur) et des 2 clochers secondaires. Aujourd’hui, Le voile symbolise aussi la tente, lieu de réunion est déchiré… En 2010 lors de son jubilé, Monseigneur Jean Pierre Kutwa invitait les fidèles chrétiens à soutenir l’église pour sa réhabilitation. Le coût s’élevait à 103 millions de F CFA. Une réhabilitation a été faite les années qui suivirent et elle paraissait flambeau neuve. Pourtant le pire restait à venir. La dégradation se fit sentir quelques temps après la rénovation en pompe. Elle paraissait toute belle et le temps a eu raison d’elle. La cathédrale st Paul regarde chaque jour son beau voile bleu de déchirer. Il est temps d’éveiller toute la communauté vivante en Côte d’Ivoire et tout le peuple ivoirien, en particulier la communauté chrétienne sur ce triste constat et presqu’amer. Le diocèse quant à lui fait beaucoup d’effort pour le maintenir en l’état et mieux, entretenir cette merveilleuse architecture.
Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 

En continu

Washington accuse la Chine d'ingérence dans les élections

Indonésie: l'île de Lombok secouée par un séisme de 6,3 (USGS)

Indonésie: l'île de Lombok secouée par un séisme de 6,3 (USGS)

Ebola en RDC: le bilan monte à 49 morts et 2.000 personnes suivies

Italie : Le bilan du pont effondré à Gêne monte à 43 morts