Macron à Mamoudou Gassama : « Tous vos papiers vont être régularisés »
0
 

Macron à Mamoudou Gassama : « Tous vos papiers vont être régularisés »

RTI Info/Boris Odilon BLE | Lu 1740 fois | Publié

Le président français Emmanuel Macron, a reçu ce lundi 28 mai 2018 à l’Elysée, le jeune malien qui deux jours plus tôt avait sauvé un enfant suspendu à une balustrade au 4e étage d’un immeuble à Paris. Mamoudou Gassama qui se trouve être un sans-papiers de 22 ans, a escaladé 4 étages sans aucune protection pour sauver l’enfant de 4 ans suspendu. Pour cet acte héroïque, le président a promis que la situation de Mamoudou Gassama sera régularisée avant d'être naturalisé français.

"C'est un acte exceptionnel, un acte d'héroïsme. J'ai souhaité qu'on puisse prendre une décision exceptionnelle pour vous", a dit Macron à Mamoudou Gassama. Le jeune malien de 22 ans est arrivé en France en septembre 2017 et y vit depuis, logé dans un foyer à Paris. Emmanuel Macron a ajouté qu'il s'agissait d'une exception car en tant que migrant non demandeur d'asile, il n'aurait pas dû être régularisé.

Au cours du tête-à-tête qu’il a eu avec le président, Mamoudou Gassama a expliqué son incroyable action du samedi 26 mai dernier : "Il était 20 heures quand la scène s’est déroulée, j’ai entendu du monde crier et les voitures klaxonner. Je suis sorti, j’ai couru j’ai traversé la route, j’ai pensé à le sauver sans réfléchir. Dieu m’a aidé".

La vidéo, filmée par des passants, a été diffusée sur les réseaux sociaux et collecte des millions de vues. Mamadou Gassama est vu comme un superhéros de la trempe de "Spiderman". Il a pris un énorme risque car l’exercice était périlleux. Les pompiers ont salué l’acte et indiqué à l’AFP "qu’il fallait une bonne condition physique et le courage d'aller chercher l'enfant" pour réussir cet exploit.

La classe politique française loue le courage de Mamadou Gassama

Benjamin Griveaux (Porte-parole du gouvernement), a félicité le héros à travers un tweet : "Mamoudou Gassama a eu un comportement héroïque en sauvant à Paris la vie d’un enfant sans penser à la sienne. Cet acte d’une immense bravoure, fidèle aux valeurs de solidarité de notre république, doit lui ouvrir les portes de notre communauté nationale".

Même le vice-président du Front national (extrême droite) Nicolas Bay s'est dit d'accord pour régulariser le jeune sans-papiers "en raison de son acte de bravoure", tout en demandant l'expulsion de "l'ensemble des clandestins" de France.

Le président Macron s’est voulu clair concernant le cas Mamoudou Gassama : "On ne peut pas donner (de papiers) à tous ceux qui viennent du Mali, du Burkina. Quand ils sont en danger on donne l'asile, mais pas pour des raisons économiques". S’adressant à Gassama, il lui dit : "Vous avez fait quelque chose d'exceptionnel. Même si vous n'avez pas réfléchi, c'est un acte de courage et de force qui fait l'admiration de tous".

Mamoudou Gassama doit également intégrer le service civique des sapeurs-pompiers. L'enfant de 4 ans, dont la mère n'était pas à Paris au moment des faits, a été placé dans une structure d'accueil. Le père de l’enfant a été placé en garde à vue dimanche pour avoir laissé son enfant sans surveillance. Il devait être présenté au parquet lundi matin.

Mamoudou Gassama a reçu de Macron un diplôme et une médaille pour "acte de courage et de dévouement" qui récompense "toute personne qui, au péril de sa vie, se porte au secours d'une ou plusieurs personnes en danger de mort".

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

RDC: au moins 18 morts dans une attaque attribuée au "terrorisme" du groupe armé ADF

Un ministre émirati réfute toute implication de son pays dans l'attentat en Iran

Les Maldives votent pour une présidentielle controversée

Ceux qui ne soutiennent pas Trump doivent quitter le gouvernement, dit Pompeo

Suisse : un canton vote à une écrasante majorité pour l'"interdiction de la burqa"