France: journée d'arbitrages politiques clés pour un Macron fragilisé
0
 

Écouter
France: journée d'arbitrages politiques clés pour un Macron fragilisé

France: journée d'arbitrages politiques clés pour un Macron fragilisé

AFP | Lu 1512 fois | Publié

Le président français Emmanuel Macron, qui vit une rentrée délicate après un été agité par les polémiques, va tenter mardi de reprendre l'initiative sur deux fronts: en remaniant le gouvernement affaibli et en tranchant sur une importante réforme fiscale.

Secoué juste avant ses vacances par le scandale lié à son ancien garde du corps Alexandre Benalla, sous le feu constant de l'opposition, Emmanuel Macron a eu la mauvaise surprise la semaine dernière d'apprendre le départ fracassant de son populaire ministre de l'Environnement Nicolas Hulot.

Et pour ajouter une complication, son gouvernement est empêtré depuis quelques jours dans la réalisation d'une révolution fiscale française: adopter le prélèvement de l'impôt sur le revenu à la source.

Ces deux péripéties viennent brouiller l'image volontariste, décidée et réformatrice endossée par Emmanuel Macron depuis son accession au pouvoir en 2017. 

Elles tombent mal pour le chef de l'État dont la cote de confiance a dégringolé à 31% d'opinions positives, son plus bas niveau depuis son entrée en fonction en mai 2017, selon un sondage Ifop publié mardi.

C'est "la semaine des choix cruciaux pour Macron" titre le quotidien Le Monde dans son édition de mardi, tandis que son éditorialiste évoque "la nécessité de conjurer l'impuissance" qui guetterait désormais l'action présidentielle.

"Seize mois après son arrivée au pouvoir, voilà Emmanuel Macron à la recherche de sa baraka", juge Nicolas Beytout dans le quotidien conservateur L'Opinion.

"Jupiter tonnant ou Jupiter vacillant?", ironise Laurent Joffrin, le patron de Libération (gauche), dans une référence au surnom donné au président français. 

Quand on est président, "il y a des jours qui sont faciles et d'autres non", a concédé Emmanuel Macron lundi à l'occasion d'une visite dans un collège pour la rentrée scolaire.

 

- Remaniement compliqué -

 

Le mystère demeure sur l'envergure du remaniement ministériel après le départ de Nicolas Hulot, une des figures les plus populaires de son gouvernement, qui a claqué la porte en déplorant se sentir seul à défendre l'écologie dans l'exécutif.

"Compte tenu de ce que Nicolas Hulot incarnait, cela va être compliqué de faire un simple remaniement poste pour poste. Je suis pour qu'on opère un rééquilibrage, même a minima, sachant que ce gouvernement portera sans doute le fer jusqu'aux élections européennes" en mai 2019, estime un ténor du parti de la majorité, La République en marche, sous couvert d'anonymat.

L'attente du remaniement a figé le calendrier: le séminaire gouvernemental de rentrée prévu vendredi dernier a été repoussé à mercredi, après le Conseil des ministres. La conférence de presse du patron de La République en marche Christophe Castaner, prévue mardi, a été reportée à lundi prochain.

L'autre sujet est plus technique mais touche les Français directement au portefeuille: l'impôt à la source. Le président Macron recevra le ministre des Comptes publics Gérald Darmanin à 09h15 GMT pour tenter de dissiper l'apparente confusion sur le dossier.

Normalement, à partir du 1er janvier 2019, les Français devraient voir leur impôt sur le revenu prélevé directement sur leur rémunération, mais le doute s'est installé après une série d'informations contradictoires mettant en lumière plusieurs points sensibles: craintes d'un bug, hostilité des entreprises et des syndicats, peur d'un choc psychologique pour les contribuables qui verront leur salaire net diminuer sensiblement du fait du prélèvement. 

"Grand amateurisme au sommet de l'État", a dénoncé le secrétaire général délégué du parti de droite Les Républicains, Geoffroy Didier.

La France est un des rares pays européens à ne pas utiliser le prélèvement à la source pour percevoir l'impôt sur le revenu.

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Bonoua: Les cours perturbés au lycée moderne

Dimbokro: Journée mondiale du diabète 100 personnes dépistées gratuitement

Plaidoyer pour la construction de bâtiments au profit des écoliers à Abobo N’Dotré

Campagne cacao 2018-2019 : Les opérateurs de la filière de Bouaflé appelés à la vigilance

Grand-Lahou: Les syndicats divisés sur l’arrêt de travail annoncé dans le secondaire