Parti unifié : après la signature de Bédié, l’alliance dans l’attente de la date du congrès extraordinaire du PDCI-RDA
0
 

Écouter
Parti unifié : après la signature de Bédié, l’alliance dans l’attente de la date du congrès extraordinaire du PDCI-RDA

Parti unifié : après la signature de Bédié, l’alliance dans l’attente de la date du congrès extraordinaire du PDCI-RDA

Sylvie Touré | Lu 1516 fois | Publié

La rencontre Bédié-Ouattara du 10 avril dernier a eu pour première conséquence visible la signature du manifeste de création du parti unifié par le président du Parti démocratique de Côte d’Ivoire. Le document de trois pages appelé « Accord politique pour la création d’un parti unifié dénommé le Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix-RHDP » enregistre également la signature des cinq autres partis membres de l’alliance. Passé ce cap, arrive l’étape de la consultation des différentes bases.

C’est le Mouvement des forces d’avenir (MFA) qui a ouvert le bal des congrès extraordinaires. Réunis à Bondoukou (Est) le 25 mars dernier, les militants du parti ont donné quitus au nouveau président Siaka Ouattara d’aller au parti unifié.

Suivront le Parti ivoirien des travailleurs (PIT) et l’Union pour la Côte d’Ivoire (UPCI) le 28 avril prochain, le Rassemblement des républicains (RDR) le 05 mai puis l’Union pour la démocratie et la paix (UDPCI) le 12 mai.

Ces congrès extraordinaires visent, après l’accord au sommet matérialisé par la signature du manifeste par les six présidents, à recueillir l’avis de la base sur le parti unifié et à en examiner les statuts et règlement intérieur.

Le Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI-RDA) d’où s’élèvent les voix les plus hostiles au projet de parti unifié, reste pour l’heure muet sur son calendrier. Aucune date n’a encore été annoncée concernant le congrès.

Néanmoins, le chef du parti qui semble avoir boudé le projet dont il est l’initiateur de par son mutisme, a fini par apposer sa signature sur le document. Il s’engage ainsi au même titre que ces cinq autres alliés « à prendre toutes les dispositions utiles et souveraines pour assurer la réussite de cette grande ambition » comme le stipule le texte.

Cette signature, même si elle semble clore le débat sur la position officielle du parti de feu le président Félix Houphouët-Boigny, particulièrement celle de son chef, n’a pas réussi à éteindre les voix des opposants au parti unifié au sein du PDCI-RDA. Pour preuve, le sit-in de protestation de la jeunesse au siège du parti à Cocody ce mardi, qui renseigne éloquemment que la signature du sphinx de Daoukro n’agrée pas l’assentiment de tous ses militants.

Mais selon des sources proches du dossier, Henri Konan Bédié a obtenu que les partis fédèrent, conservant ainsi leurs identités respectives au sein du RHDP (nom du parti unifié) plutôt que disparaître.

Toutefois la porte reste ouverte aux militants à l’occasion des congrès pour émettre leurs réserves sur le projet à l’occasion du congrès extraordinaire. Reste encore au PDCI-RDA d’en décider de la date, ce sur quoi s’impatientent les autres alliés, principalement le RDR.

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Venezuela: L'ONU nomme un ex vice-président du Guatemala pour gérer la crise migratoire

Emmanuel Macron rencontrera Donald Trump et Hassan Rohani en marge de l'AG de l'ONU (Elysée)

Elections en RDC : la liste des candidats officialise l'exclusion de Bemba et Katumbi

Maroc : Campagne pour bannir des ondes le chanteur Saad Lamjarred, inculpé pour viol

RDC : Deux officiers de police libérés après deux semaines de détention