Gervais Coulibaly (CEI) : ‘’La révision de la liste électorale aura lieu en juin prochain"
0
 

Gervais Coulibaly (CEI) : ‘’La révision de la liste électorale aura lieu en juin prochain"

Frédéric Gore Bi | Lu 1657 fois | Publié

La Commission électorale indépendante (CEI), va procéder à la révision de la liste électorale à la mi-juin. Cette révision sera effectuée en prélude aux élections municipales et régionales à venir.

C’est la principale information qui ressort de la conférence de presse tenue ce lundi 7 mai 2018 dans les locaux de la CEI, sis à Cocody 2-Plateaux et animée par Gervais Coulibaly, deuxième Vice-Président de ladite Commission.

"La loi fait obligation à la Commission Electorale Indépendante de mettre à jour chaque année la liste électorale’’, a déclaré Gervais Coulibaly. "Les objectifs recherchés par la loi, c’est de prendre en compte toutes les mutations intervenues dans le corps électoral et dans notre cas, c’est le corps électoral qui a été mis en place en 2016’’, a-t-il ajouté.  

Cette opération va durer une semaine et se déroulera dans 10 500 lieux d’enrôlement sur l’ensemble du territoire national aux dires de M. Coulibaly

Les personnes concernées sont celles qui ont changé de lieu d’habitation, de situation matrimoniale et de patronyme, celles qui ont perdu le droit de figurer sur la liste électorale d’une part et les nouveaux majeurs et tous ceux qui peuvent prouver qu’ils ont le droit d'être des électeurs, d’autre part.

Les pièces à fournir pour la première catégorie de requérants sont : la carte nationale d’identité (CNI), la carte d'électeur en cours de validité.  Quant à la deuxième catégorie, elle pourra présenter, soit la carte nationale d’identité (CNI), soit l'attestation d'identité délivrée par l'ONI.

"En dehors de ces pièces, aucune autre ne pourra être acceptée", a fait savoir la Commission Electorale Indépendante.

La liste électorale actuelle comporte plus de 6,3 millions électeurs et a été révisée pour la dernière fois en 2016. Alors que l'article 6 de loi électorale fait obligation à l'institution de la tenir à jour annuellement cette liste, des raisons budgétaires ne permettent pas d'effectuer cette opération, selon la Commission.

 

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

La ministre Mariatou Koné a procédé, dimanche à Amanvi, à 40 km de Bondoukou à la pose de la première pierre de l’IFEF

Vavoua :Un besoin de 35 professeurs enregistré au lycée moderne

La ministre Mariatou Koné distinguée par l’ONU

Guitry :Plusieurs personnalités distinguées dans l’ordre ivoirien de la solidarité

Une association instruite sur les enjeux du rôle de la femme en période électorale