Gervais Coulibaly (2e Vice-Président de la CEI) « Il n’y a pas grand intérêt à réviser la liste électorale des Ivoiriens de l’étranger »
0
 

Écouter
Gervais Coulibaly (2e Vice-Président de la CEI) « Il n’y a pas grand intérêt à réviser la liste électorale des Ivoiriens de l’étranger »

Gervais Coulibaly (2e Vice-Président de la CEI) « Il n’y a pas grand intérêt à réviser la liste électorale des Ivoiriens de l’étranger »

RTIinfo / Frédéric Gore Bi | Lu 580 fois | Publié

Du 17 au 24 juin prochain, la Commission Electorale indépendante (CEI) va procéder à la révision de la liste électorale en prélude aux élections couplées des municipales et régionales. Cependant, les Ivoiriens résidant à l’étranger ne seront pas pris en compte par cette opération. Pour Gervais Coulibaly vice-président de la CEI, "Il n’y a pas grand intérêt à réviser la liste électorale des ivoiriens de l’étranger, dans la mesure où ils ne votent qu’une seule fois chaque 5 ans".

Une partie de l'opposition, désapprouve l'opération d'enrôlement sur la liste électorale prévue dans la deuxième quinzaine du mois de juin. Et parmi les griefs que ces partis politiques ont contre la CEI, maitre d’ouvrage de cette opération, se trouve la non prise en compte des Ivoiriens de l’étranger par cette révision.

Approché par RTI Info, Gervais Coulibaly 2e vice-président a déclaré : "ce n’est pas très utile pour eux qu’on aille faire l’enrôlement là-bas, dans la mesure où, ils ne votent pas pour les scrutins locaux ». Poursuivant sur sa lancée, Monsieur Coulibaly a tenu ajouter qu’"ils ne votent qu’une seule fois tous les 5 ans. Raisons pour laquelle, nous préférons faire une seule révision pour eux tous les 5 ans".

Gervais Coulibaly indique les Ivoiriens de la diaspora seront concernés lors de la prochaine révision, notamment, celle qui va précéder les présidentielles de 2020.

Sur l’appel au boycott par une partie de l’opposition, la CEI se veut déterminée à conduire l’opération jusqu’à son terme.

"Chacun a son rôle. Nous continuons notre travail. Nous invitons les Ivoiriens à prendre part à l’enrôlement", a-t-il déclaré.

Il a rappelé le rôle des partis politiques dans le jeu démocratique et la nécessité de se faire enrôler.

"Si vous n’êtes pas électeur, vous ne pouvez pas boycotter donc nous pensons, qu’il serait logique de se mettre sur la liste, d’exister électoralement parlant afin de pouvoir exprimer d’une manière ou d’une autre sa position", a-t-il recommandé.

 

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

G20 Finances: le bras de fer commercial perdure, l'UE veut jeter des ponts

Syrie: raid israélien contre un site militaire du régime (médias d'Etat)

Tchad: 18 morts dans une attaque de Boko Haram au lac Tchad

Yémen: 10 jihadistes présumés tués dans une attaque de drone et des combats

Gaza: Israël va rouvrir un point de passage si la situation reste calme