Le procès de Gbagbo et Blé Goudé à la Cour Pénale Internationale (CPI) reprend le 10 septembre.
0
 

Écouter
Le procès de Gbagbo et Blé Goudé à la Cour Pénale Internationale (CPI) reprend le 10 septembre.

Le procès de Gbagbo et Blé Goudé à la Cour Pénale Internationale (CPI) reprend le 10 septembre.

RTI Info/Boris Odilon BLE | Lu 3143 fois | Publié

Dans l’affaire concernant le Procureur de la CPI contre Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé, la Cour a publié ce lundi 04 juin 2018, une ordonnance sur la suite de la procédure. Celle-ci indique que le procès reprendra le 10 septembre 2018.

Dans cette ordonnance de la CPI, la Chambre déclare que la présentation des éléments de preuve du Procureur est désormais close. Le 19 janvier 2018, le dernier témoin de l’accusation a été appelé à la barre mettant fin aux témoignages de l’accusation. Par ailleurs, la Chambre ordonne à la Défense de M. Gbagbo et M. Blé Goudé de déposer, au plus tard le 20 juillet 2018, leurs soumissions sur les questions pour lesquelles, à leur avis, les éléments de preuve présentés par le Procureur ne sont pas suffisants pour soutenir une condamnation.

Aussi, elle ordonne au Procureur et au Représentant Légal des Victimes (RLV) de déposer, au plus tard le 27 août 2018, leurs réponses respectives, selon les mêmes modalités. Enfin, la Chambre a décidé de tenir une audience, le 10 septembre 2018 et plus si nécessaire. Au cours de cette audience, les parties et participants seront autorisés à illustrer ou compléter leurs observations écrites, ainsi que de répondre aux observations et à toute question que pourrait avoir la Chambre.

Pour éviter que le procès ne prenne plus de temps que nécessaire, la Chambre a arrêté certaines mesures. Ainsi, concernant la deuxième partie du procès, la Défense devra présenter des observations concises et ciblées sur les questions pour lesquelles, à leur avis, la preuve présentée est insuffisante. La Défense est aussi invitée à expliquer pourquoi il n'y a pas suffisamment de preuves qui pourraient raisonnablement soutenir une condamnation des accusés.

Pour rappel, l’ancien Président ivoirien Laurent Gbagbo et son ministre de la jeunesse Charles Blé Goudé comparaissent à la Cour pénale internationale à La Haye pour crimes contre l'humanité à la suite de la crise post-électorale en 2011 qui a fait près de 3000 morts. 

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Dabou: Des jeunes leaders formés à la prévention des conflits et à la gestion de la rumeur

Des compteurs intelligents pour lutter contre la fraude d’eau

Grand-Bassam: Des résultats d’une étude sur l’infestation des cultures par la chenille légionnaire d’automne présentés

Danané: Il écope de cinq ans de prison ferme pour pratique de sorcellerie

Le Fokwé, une danse militaire ralliant hommes et femmes valides pour le défense des Abouré Ehivet