Alassane Ouattara (Président ivoirien) : "La Côte d’Ivoire est au-dessus de tous les intérêts personnels."
0
 

Écouter
Alassane Ouattara (Président ivoirien) :

Alassane Ouattara (Président ivoirien) : "La Côte d’Ivoire est au-dessus de tous les intérêts personnels."

RTI Info avec Jeune Afrique | Lu 904 fois | Publié

A deux ans de la présidentielle, le président Alassane Ouattara a donné une interview au média panafricain "Jeune Afrique". Un entretien au cours duquel, le Chef de l’Etat ivoirien a passé en revue presque tous les sujets d’actualité nationale et internationale. Pour Alassane Ouattara, "la Côte d’Ivoire est au-dessus de tous les intérêts personnels."

Au cours de l'interview, Alassane Ouattara s’est prononcé longuement sur la situation politique ivoirienne, notamment l’élection présidentielle de 2020. Une élection qui cristallise les passions, tant au sein de son parti le Rassemblement des Républicains (RDR) qu’au sein de la coalition au pouvoir, le Rassemblement des Houphouëtistes pour la Démocratie et la Paix (RHDP).

A la question de savoir quel serait le meilleur profil pour 2020, il a déclaré que "c’est celui qui aura le plus de compétences et d’expérience tout en faisant l’unanimité autour de sa personne qui va porter les couleurs des houphouëtistes à l’élection présidentielle".

Cependant, Alassane Ouattara, au pouvoir depuis 2011 n’écarte pas la possibilité de se présenter pour un nouveau mandat. "La nouvelle Constitution m’autorise à faire deux autres mandats à partir de 2020" déclare-t-il avant de faire cette précision, "je ne prendrai ma décision définitive qu’à ce moment-là en fonction de la situation de la Côte d’Ivoire (…) La stabilité et la paix en Côte d’Ivoire passent avant tout, y compris avant mes principes", fait-il savoir.

En ce qui concerne le parti unifié, le numéro un ivoirien a montré son optimisme malgré quelques hésitations. "L’un des six partis concernés a décidé de ne ratifier ni l’Accord politique, ni les statuts du parti unifié. Mais quatre l’ont déjà fait (…) Le Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI) le fera certainement dans les prochaines semaines", reste-t-il optimiste.

Sur le bilan de ses huit ans à la tête du pays, il a cité les acquis, à savoir : l’accès à l’électricité qui est passé aujourd’hui à 80% et promet que fin 2019, toutes les localités de plus de 500 habitants seront électrifiées. Idem pour l’accès à l’eau potable, où près de 85% d’Ivoiriens y ont accès contre 60% auparavant, selon M. Ouattara.

Il n’a pas manqué de souligner la bonne santé de l’économie ivoirienne avec un taux de croissance qui est resté à 9% pendant cinq (5) ans. "Nous figurons parmi les trois ou quatre meilleures économies en Afrique. Ce n’est pas rien. Nos progrès ont été reconnus par la communauté internationale", a tenu à préciser Alassane Ouattara.

Le président ivoirien a également abordé la question du procès de son prédécesseur Laurent Gbagbo et l’incarcération à la maison d’arrêt et de correction d’Abidjan (MACA), du directeur de protocole du président de l’Assemblée nationale, Kamaraté Souleymane dit Soul To Soul. Pour ces deux cas, il a demandé que la justice suive son cours. "Je ne me mêle pas des affaires de justice", a-t-il clarifié. 

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Turquie: coups de feu contre l'ambassade américaine, aucune victime

La Zambie va taxer les appels téléphoniques via internet

Brésil: 14 morts à Rio dans des opérations de la police et de l'armée (armée et presse)

Côte d'Ivoire : une ONG turque offre 100 bœufs à la communauté musulmane de Bocanda

Côte d'Ivoire : une ONG turque offre 100 bœufs à la communauté musulmane de Bocanda