Mamadou Koulibaly appelle à une mobilisation pour les municipales et régionales et promet des changements.
0
 

Écouter
Mamadou Koulibaly appelle à une mobilisation pour les municipales et régionales et promet des changements.

Mamadou Koulibaly appelle à une mobilisation pour les municipales et régionales et promet des changements.

RTI Info / Boris Odilon BLE | Lu 1924 fois | Publié

Mamadou Koulibaly, ex-président de Liberté et Démocratie pour la République (LIDER) et candidat à la présidentielle de 2020, a appelé jeudi à une mobilisation pour les élections municipales et régionales du 13 octobre prochain en Côte d'Ivoire. Dans un enregistrement vidéo appelé "Jeudi, c'est Koulibaly", qu'il publie chaque jeudi sur Facebook, l'opposant intervient sur un thème d'actualité. Cette semaine, il a expliqué le fonctionnement des communes, dénoncé l'insuffisance des moyens et promis de changer les choses, une fois élu Président de la République.

Au cours du conseil des ministres du mercredi 18 juillet 2018, le gouvernement sur proposition de la CEI a convoqué les collèges électoraux à la date du samedi 13 octobre 2018 pour les élections couplées des conseils régionaux et municipaux. Mamadou Koulibaly, ex-président de Liberté et Démocratie pour la République (LIDER) et candidat déclaré à la présidentielle de 2020, a appelé jeudi à une mobilisation pour ces élections.   

"La municipalité est un problème de développement local » dit d’emblée l’ex-président de l’Assemblée Nationale pour situer le cadre et l’importance du maire qui selon lui, a 3 principaux domaines d’intervention : Agent de l’Etat, planificateur du développement, organisateur social. Le maire est un agent de développement local qui devrait disposer de moyens financiers conséquents pour accomplir sa tâche. "Le maire a un domaine de compétences vastes, mais les moyens à sa disposition sont minimes. Il faut changer cette situation et accompagner le mouvement communal par un régime financier domanial et fiscal", soutient Mamadou Koulibaly. Il déplore que le budget de la commune soit adopté 6 ou 7 mois après le début de l’exécution du budget de l’Etat. 

Le candidat à la présidentielle de 2020 fait des propositions pour une autonomie financière des mairies. "Concernant l’impôt foncier, il faut qu’il revienne à la commune qui reversera 50% au Gouvernement central. Pareil pour l’impôt synthétique", avance-t-il. "Le maire est une autorité locale sous tutelle du ministère de l’intérieur, il faut que la donne change", insiste M Koulibaly.

 

 


Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Libye: le maréchal Haftar reçu au Tchad par le président Déby

Ouganda : Bobi Wine accuse la police d'empêcher un concert

RDC : une journaliste détenue pour "diffamation", un autre enlevé

La MUGEFCI met à nu un réseau de fraudeurs à Adzopé

Une société minière offre 100 permis de conduire aux jeunes de Hiré