Près de 800 personnes amnistiées : Des groupements et personnalités politiques réagissent.
0
 

Écouter
Près de 800 personnes amnistiées : Des groupements et personnalités politiques réagissent.

Près de 800 personnes amnistiées : Des groupements et personnalités politiques réagissent.

RTI Info/Boris Odilon BLE | Lu 2457 fois | Publié Il y a 7 jour(s)

Dans son adresse à la Nation du 6 août 2018, le Président Alassane Ouattara a dit vouloir "placer cette fête de l’indépendance sous le signe d’un nouveau départ pour la Côte d’Ivoire". Se faisant, il a annoncé une ordonnance d’amnistie portant sur environ 800 concitoyens. Une décision diversement appréciée par la classe politique.

Dans un communiqué, le PDCI-RDA et son président Henri Konan Bédié "saluent la libération des prisonniers politiques de la crise post-électorale de novembre 2010" peut-on lire. Un bout de phrase, qui confirme le "froid" entre les deux alliés. Le PDCI-RDA va plus loin, remerciant "la Communauté Internationale et tous les acteurs qui ont œuvré, dans le secret, pour faciliter la prise de cette décision". Le parti de feu Felix Houphouet-Boigny apprécie cette décision qui "contribuera à n’en point douter à une décrispation de la vie politique" et "souhaite que l’ordonnance d’Amnistie se transforme rapidement en une Loi d’amnistie pour rendre plus inclusif cet acte de réconciliation".

Récemment exclu des rangs du PDCI-RDA, le ministre Kobenan Kouassi Adjoumani a, dans une adresse, félicité le président Alassane Ouattara "pour sa clairvoyance et sa hauteur de vue, son sens élevé de l’écoute et de l’apaisement". Le président exécutif du mouvement "SUR LES TRACES D’HOUPHOUËT-BOIGNY" a indiqué que "l’annonce de l’amnistie, aura éclairé la Nation en même temps qu’elle lui aura donné un éclat et un souffle nouveau".

Fidèle à ses prises de position, l’opposant Mamadou Koulibaly, ex-président de l’Assemblée Nationale sous Laurent Gbagbo, a dans un tweet "salué la libération des prisonniers politiques qui n'ont pourtant jamais existé" tout en regrettant "la justice comme instrument de vengeance".

Le FPI dirigé par Pascal Affi N'Guessan donnera une conférence de presse demain mercredi 08 aout pour se prononcer sur la question. "Il n’y a pas de sacrifice trop grand pour la paix" a dit le Président Alassane Ouattara le lundi 6 août dernier. Selon Me Rodrigue Dadje, avocat de Simone Ehivet Gbagbo, sa cliente recouvrera la liberté le mercredi 08 août prochain.

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

USA: une enquête accuse 300 prêtres de pédophilie, plus de 1.000 enfants victimes

Sénégal : Le militant écologiste et ex-ministre Haïdar El Ali condamné pour diffamation

Les populations de Lahou Kpanda s’engagent à assainir leurs plages

Urgent | La Tabaski sera célébrée le 21 août 2018 (COSIM)

Des populations encerclent un camp de l’armée française à Toumodi