Vincent TOH-BI Irié (Nouveau Préfet d’Abidjan) : Un haut fonctionnaire discret et efficace.
0
 

Écouter
Vincent TOH-BI Irié (Nouveau Préfet d’Abidjan) : Un haut fonctionnaire discret et efficace.

Vincent TOH-BI Irié (Nouveau Préfet d’Abidjan) : Un haut fonctionnaire discret et efficace.

Frederic Gore-Bi | Lu 10977 fois | Publié

Nommé le lundi 06 août 2018 par décret présidentiel, à la tête de la région d’Abidjan, le Préfet Hors Grade Vincent TOH-BI Irié, nouveau préfet de la région d’Abidjan, a laissé une trace remarquée au ministère d’Etat, ministère de l’intérieur, selon ses collaborateurs. Discret et réservé, mais aussi efficace et proactif, il est le plus jeune préfet Hors Grade et le plus jeune préfet d’Abidjan de l’histoire de l’administration territoriale en Côte d’Ivoire. Réputé pour sa capacité de travail hors norme, et d’une habilité à diriger les hommes avec peu de protocole, ce haut fonctionnaire succède à Sidiki Diakité, actuel locataire du MEMIS (ministère d’État, ministère de l’Intérieur) dont il était jusqu’à sa nomination, le directeur de cabinet. Portrait.

Sa devise pourrait être "discrétion et efficacité". Non pas pour sa dextérité à écrire des chroniques, des articles de presse ou scientifiques, mais bien pour sa gestion des dossiers de tous ordres : politique, sociale et sécuritaire.

Le nouveau préfet d’Abidjan, Vincent TOH-BI Irié prendra bientôt ses fonctions. Il est reconnu par ses collaborateurs et ses supérieurs hiérarchiques comme un boulimique du travail. Notamment au ministère de l’intérieur qu’il a intégré en 2014 en tant que conseiller d’Hamed Bakayoko qui avait en charge ce portefeuille ministériel. Pour ensuite occupé quelques mois plus tard, le poste de Directeur de Cabinet Adjoint, chargé de l’Administration du Territoire, puis en novembre 2016, le poste de Directeur de Cabinet, où il est resté jusqu’à sa nomination par le président de la république.

Mais déjà, Vincent TOH-BI Irié était crédité d’une riche et brillante carrière à l’international, entamée depuis 2003 à l’Institution EISA (Electoral Institute of Southern Africa) où il a été successivement, Directeur-Résident pour la République Démocratique du Congo et Directeur des Programmes avec comme base Johannesburg, en Afrique du Sud.

Avec cette institution, Vincent TOH-BI Irié participe à la conception, au suivi et à l’exécution des programmes de gouvernance ou de sortie de crise dans de nombreux pays d’Afrique et bien au delà. Tout en participant aux processus électoraux et politiques majeurs des quinze dernières années. Il est aussi connu des arcanes des Nations-Unies, pour le compte desquels il a réalisé de nombreuses consultances. Pareil pour l’Union Africaine (UA), l’Union Européenne (UE), l’USAID, la SADC, la CEEAC, le COMESA, la CEDEAO, le NDI, IFES, International IDEA, et plusieurs autres organisations internationales multilatérales, africaines, américaines et européennes.

A 48 ans, ce pur produit de l’école nationale d’administration (ENA) est titulaire d’un Diplôme d’Etudes Approfondies (DEA) en Lettres Modernes et d’une thèse de doctorat dont le thème portait sur « les mythes et la création littéraire africaine’’.

Désormais dans le costume de Préfet de la région d’Abidjan, l’ex sous-préfet de Tiémé (département d’Odienné) franchit un autre cap. Il succède à son ex patron Sidiki Diakité ministre de l’intérieur et de la sécurité qu’il a servi en qualité de directeur de cabinet.

 

 

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Des jeunes initient une caravane de la cohésion à Dabakala après les élections locales

La CNDHCI peut jouer un rôle important dans la stabilité de la Côte d’Ivoire (Ambassadeur Allemagne)

Un proche de Kalou Bonaventure dément les rumeurs “alarmantes” sur son état de santé

L’association HNP célèbre la date commémorant la naissance d’Houphouët Boigny

Un Caterpillar hors de contrôle défonce un kiosque à Adiaké