Les pluies retardent les travaux de prolongement de la côtière à Tabou
0
 

Écouter

INFOS BREVES

  • Henri Konan Bédié visite ce vendredi le chantier du Centre International d'Hémodialyse de la "Fondation Servir" – 19-01-2018
  • Nikki Haley, ambassadrice américaine à l'ONU, exprime ses regrets au groupe africain après les propos de Trump – 19-01-2018
  • La Namibie bat l'Ouganda, la Côte d'Ivoire éliminée du CHAN 2018 – 19-01-2018
  • Tempête: 9 morts dans le nord de l'Europe et chaos dans les transports – 19-01-2018
  • Plus de 520 kg de drogues et de stupéfiants incinérés à Yamoussoukro – 18-01-2018
Les pluies retardent les travaux de prolongement de la côtière à Tabou

Les pluies retardent les travaux de prolongement de la côtière à Tabou

AIP | Lu 2810 fois | Publié Il y a 17 jour(s)

Les pluies diluviennes se sont abattues sur la région ont retardé les travaux de prolongement de la côtière débutés en janvier 2017, a confié à l’AIP le directeur territorial des Infrastructures économiques de Tabou, Zéphirin Bohui Tchohoro.

Selon M. Bohui, les travaux de prolongement de la côtière qui devaient durer 18 mois, ont pris du retard à cause des pluies diluviennes.

« Dans ce mois de janvier 2018, ça fait pratiquement un an que les travaux ont été lancés et le terrassement n’est pas encore achevé, les caniveaux et les couches de chaussée ne sont pas encore faits », a-t-il expliqué, soulignant toutefois les quelques avancées notées.

« Les buses sont posées, les dalots sont confectionnés, le débroussaillement et le décapage des terres végétales sont achevés, ce qui constitue un acquis non négligeable », a-t-il fait remarquer.

Pour la suite des travaux, le directeur territorial des Infrastructures économiques de Tabou rassure en ces termes : « Nous rentrons dans une bonne saison parce que les pluies ont cessé. Cela va favoriser l’accélération des travaux et permettre ainsi de rattraper le temps perdu. »

Le prolongement de la côtière concerne 28 km reliant la ville de Tabou au village de Prollo, à la frontière ivoiro-libérienne. Il est prévu le bitumage de ce tronçon et la réalisation d’un nouveau pont sur le fleuve Tabou en remplacement du pont Yaka en bois, à l’origine de nombreux accidents de la circulation, signale-t-on.

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également