De la boisson périmée saisie par des agents du ministère du Commerce à Séguéla
0
 

Écouter

INFOS BREVES

  • Le pape recevra le président turc Erdogan le 5 février (Vatican) – 16-01-2018
  • Présentation du rapport annuel "Perspectives économiques en Afrique" (PEA) de la BAD mercredi 17 janvier 2018 à Abidjan. – 16-01-2018
  • Libération de Mohamed Sam Jichi dit "Sam l'Africain", proche de l'ex-Président Laurent Gbagbo après 10 mois de détention pour "diffamation et injure". – 16-01-2018
  • Libération de l’opposant Mohamed Sam Jichi dit Sam l’Africain après 10 mois de détention à la MACA pour « diffamation et injure » (APA) – 16-01-2018
  • Burkina: 30 arrestations, camps détruits, armes saisies dans le Nord (état-major) – 15-01-2018
De la boisson périmée saisie par des agents du ministère du Commerce à Séguéla

De la boisson périmée saisie par des agents du ministère du Commerce à Séguéla

AIP | Lu 3675 fois | Publié Il y a 12 jour(s)

De la boisson non alcoolisée, particulièrement de la sucrerie, a été confisquée par des agents de la direction régionale du Commerce, de l’Artisanat et de la Promotion des PME à Séguéla (Centre-ouest, région du Worodougou), a appris l’AIP auprès du directeur départemental Toh Bi Julien, mercredi.

« Les gens s’apprêtaient à les vendre au moment des fêtes », a-t-il fait savoir, après une tournée dans différents villages qui a permis la saisie d’un important stock dont les dates de péremption vont de deux à trois mois, voire plus.

Dans le département de Séguéla, ce sont des commerces des sous-préfectures de Sifié, Bobi et Dualla qui ont été visités quand, dans le département de Kani, ce sont celles de Fadiadougou, Morondo et Djibrosso qui ont reçu la visite inopinée des inspecteurs du Commerce.

En attendant la destruction de ces produits emmagasinés dans les locaux de la direction régionale du Commerce, quelques contrevenants ont été sanctionnés par le paiement d’une amende qui, selon la loi 2016-440 du 15 juin 2016 relative à la répression des fraudes et des falsifications en matière de vente des biens et services, prévoit une contravention allant de 100 000 francs à cinq millions de francs CFA.

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également