L’UNICEF veut apporter une aide financière aux familles vulnérables afin de retirer les enfants travailleurs des plantations cacaoyères
0
 

Écouter
L’UNICEF veut apporter une aide financière aux familles vulnérables afin de retirer les enfants travailleurs des plantations cacaoyères

L’UNICEF veut apporter une aide financière aux familles vulnérables afin de retirer les enfants travailleurs des plantations cacaoyères

Aip | Lu 187 fois | Publié

Pour renforcer un projet de retrait de 1300 enfants travailleurs des plantations de cacao, UNICEF a lancé un projet complémentaire de mise en place de transferts sociaux, pour soutenir financièrement 300 familles d’enfants travailleurs des zones cacaoyères des régions de la Nawa et de San Pedro, vivant dans l’extrême pauvreté.

Organisé en partenariat avec l’Agence nationale d’appui au développement rural (ANADER), le projet a été expliqué, mardi et mercredi, aux autorités préfectorales, aux travailleurs sociaux et agents de l’ANADER, dont les compétences et expertises sont sollicitées pour la réussite du projet. C’était, au cours d’un atelier de formation, initié par l’Unicef, sur la politique de protection sociale du gouvernement.

Selon l’administrateur Protection de l’enfant à l’Unicef, Hyacinthe Sigui, ces 300 ménages les plus vulnérables, en phase d’identification par l’ANADER et les services sociaux, vont bénéficier de  « filets sociaux productifs » d’un montant de 36 000 FCFA par trimestre, « à travers des transferts de fonds non conditionnels, « pour appuyer ces familles et relever leur revenu ». L’objectif final étant d’éviter à ces familles d’utiliser leurs enfants comme travailleurs dans les plantations de cacao.

Pour la réussite du projet, qui va profiter à 150 familles dans chacune des deux régions retenues, des experts du ministère de l’Emploi et de la Protection sociale ont été invités à l’atelier pour partager leur expérience de transferts sociaux, initiés par le gouvernement, au profit actuellement de 35 000 familles vulnérables, dans les régions du Nord et du centre du pays.

Ce projet de filets sociaux permet au gouvernement, depuis plus d’un an, de transférer par trimestre 36 000 FCFA à chacune des familles identifiées, à qui il a été remis un téléphone portable, avec puce, pour recevoir par E.money, les dépôts de fonds.

Le projet de l’Unicef est dénommé, « Projet de prévention, de retrait de 1300 enfants victimes des pires formes de travail ou à risque et d’appui à 750 familles vulnérables dans les communautés productrices de cacao, dans les départements de Méagui, San Pedro et Soubré ». Il a été lancé en octobre 2017 et prendra fin en janvier 2019.

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 

En continu

Yémen: le chef politique des rebelles tué par la coalition (insurgés)

Cameroun : violents affrontements dans la zone anglophone

Urgent | CPI : La Chambre rejette de nouveau la demande de mise en liberté de Gbagbo

Paludisme : un vaccin fiable à 38% testé au Burkina et au Mali

Irak : début de la reconstruction de la célèbre mosquée de Mossoul