Quatre écoliers tués par la foudre à Yacolo (Soubré)
0
 

Écouter
Quatre écoliers tués par la foudre à Yacolo (Soubré)

Quatre écoliers tués par la foudre à Yacolo (Soubré)

AIP | Lu 236 fois | Publié Il y a 11 jour(s)

Quatre écoliers des établissements primaires du village de Yacolo, localité de la sous-préfecture de Liliyo, dans le département de Soubré, ont été tués par la foudre sur un manguier non loin dudit village.

Le drame s’est produit après une forte pluie, nous rapporte une note de service de la direction régionale de l’Education nationale, de l’Enseignement technique et de la Formation professionnelle (DRENETFP) de Soubré, dont l’AIP a reçu copie.

Selon les dires de l’Animateur pédagogique du secteur (APS) Yacolidabouo, Gokou Oupoh Jean Francis, l’accident est survenu le 30 mars, lorsque cinq élèves du groupe scolaire Yacolo se sont rendus dans une cacaoyère en bordure du village en vue de cueillir des mangues sous la pluie.

Quatre ont grimpé au manguier et le cinquième est resté sous l’arbre.

Le tonnerre a subitement grondé foudroyant les quatre sur l’arbre qui sont morts sur le champ, le cinquième, après un temps d’évanouissement, s’est relevé et a alerté le village.

Les élèves décédés sont Zongo Barthelemy (CM 1), Zongo Victor (CE2), Zongo Antoine (CE2) et Tiendrebeogo Ousseni (CE 2) quand le seul survivant est  Zobrounan Poko Toussaint (CE2).

La mort de ses écoliers juste avant le naufrage sur le fleuve Sassandra en rajoute an malheur qui s’abat sur la famille éducative dans la DRENET de Soubré.

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 

En continu

Kenya : Uhuru Kenyatta a appelé son gouvernement à mettre fin à l’importation de sucre, de maïs et d’engrais pour protéger les agriculteurs locaux

Mali : le chef de file de l’opposition dénonce "une campagne anticipée" du président IBK sur les médias d’Etat et appelle à une "mobilisation"

Nicaragua : Ortega tente l'apaisement après 27 morts en six jours

Centrafrique : Le président Faustin-Archange Touadera réclame davantage de Casques bleus

Burkina Faso : un tribunal fermé dans une région en proie aux attaques jihadistes