Sit-in des agents vaccinateurs de Vavoua pour réclamer des primes
0
 

Écouter
Sit-in des agents vaccinateurs de Vavoua pour réclamer des primes

Sit-in des agents vaccinateurs de Vavoua pour réclamer des primes

AIP | Lu 588 fois | Publié

Une quarantaine d’agents ayant participé à la campagne de vaccination contre la rubéole et la rougeole dans le département de Vavoua ont organisé jeudi, un sit-in devant les locaux du district sanitaire pour réclamer leurs primes qui durent depuis trois mois.

« Pour la quarantaine d’agents vaccinateurs volontaires que nous sommes, le ministère de la Santé et de l’Hygiène publique nous doit 890 000 francs CFA », déclarait ainsi  le porte-parole de ces agents vaccinateurs mécontents, Kalou Rodrigue.

Expliquant leur situation, M. Kalou a rappelé que leur groupe était dans une situation d’omission, selon ce que leur a dit le Directeur départemental de la Santé, Rodrigue Agossou et qui, en même temps les avait rassurés avoir corrigé l’impair et transmis leur liste. L’attente pour ces gents devient longue et disent ne pas comprendre pourquoi ils ne sont pas encore entrés en possession de leur dû.

En l’absence du directeur départemental, ses collaborateurs interrogés sur ce sujet, ont confirmé les faits d’omission et se demandent si ce retard est imputable à l’opérateur MTN Money ou les services du ministère de tutelle.

La campagne de vaccination contre la rubéole et la rougeole s’est déroulée du 26 janvier au 5 février en Côté d’Ivoire.

Des agents volontaires et des agents de santé ont participé à cette activité. Les primes non payées s’élèvent à 30 000 francs CFA pour chaque volontaire ayant travaillé durant 10 jours.

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Abus sexuel : plusieurs évêques dans la ligne de mire du parquet chilien

Israël: Netanyahu entendu par la police enquêtant pour corruption

Une Ong électrifie l’école du village de Tiékourayaokro dans la sous-préfecture de Ogoudou

Le Système des Nations Unies en Côte d’Ivoire apporte une réponse humanitaire suite aux inondations

Le FPI demande la ratification de l’Ordonnance d’amnistie par l’Assemblée nationale