Bouna : Une 'clinique' clandestine sommée de ne plus exercer à Siyalèdouo
0
 

Écouter
 Bouna : Une 'clinique' clandestine sommée de ne plus exercer à Siyalèdouo

Bouna : Une 'clinique' clandestine sommée de ne plus exercer à Siyalèdouo

AIP | Lu 939 fois | Publié

Le responsable d’un entrepôt faisant office de » clinique » dans le village de Siyalèdouo, Kambou Valéry a été sommé de fermer sa boite car n’ayant pas la compétence requise en la matière et d’autorisation du ministère de la Santé et l’hygiène publique lui permettant d’exercer.

Le sieur Kambou s’adonnait tant bien que mal, à des séances de petites chirurgies, dans des conditions d’extrême précarité et prescrivait des « ordonnances » à ses » patients » pour la plupart des villageois.

Pourtant, Kambou Valéry qui a longtemps trimé comme auxiliaire dans des ong exerçant dans les cases de santé, en zone rurale, n’est que détenteur d’un diplôme d’Aide soignant obtenu, dans des conditions non encore élucidées, selon plusieurs sources.

De nombreux cas de « gaucheries » chirurgicales ont été à maintes reprises, rapportés par des patients. L’un de ces malheureux patients d’une vingtaine années, venu pour une circoncision, avait manqué de peu, à la section intégrale de son sexe le mois dernier. Il a été évacué d’urgence à Bouna pour une prise en charge.

Informé de ces faits graves qui traduisent l’incompétence avérée de ce praticien, le sous-préfet de la circonscription, Fofana Lékolio Moussa, accompagné d’éléments de la gendarmerie, a effectué, mardi, une visite inopinée dans ses locaux.

Pour M. Fofana, il n’est pas question de laisser prospérer de tels agissements, indiquant que la personne humaine est si sacrée pour subir de genre de « carnage ».

N’étant pas en mesure de fournir l’autorisation d’exercer au sous-préfet, il a été donc intimé l’ordre à Kambou Valéry, de mettre définitivement un terme à sa médecine au risque de subir toute la rigueur de la loi. Ce dernier a rassuré le faire et ce, le plus rapidement possible.

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Rome: une vingtaine de blessés dans l'écroulement d'un escalier mécanique

Des experts africains en BTP planchent sur de nouveaux défis à Abidjan

Grand-Bassam: L’Abissa 2018 sera couplée avec les 15 ans de règne du roi des N’Zima

La fabrication du charbon de bois, une activité économique intermittente pour des femmes à Tiélétanakaha dans la sous-préfecture de Tafiré

Séguéla: 156 instituteurs adjoints en stage dans la DRENETFP