Un bouvier prend deux ans de prison pour abus de confiance à Youndouo (Bouna)
0
 

Écouter
 Un bouvier prend deux ans de prison pour abus de confiance à Youndouo (Bouna)

Un bouvier prend deux ans de prison pour abus de confiance à Youndouo (Bouna)

AIP | Lu 837 fois | Publié

Camara Idrissa, 25 ans et sans emploi, a été condamné, mercredi, par la section de tribunal de Bouna, à deux ans de prison ferme, pour abus de confiance portant sur la somme de 218 000 francs CFA, appartenant à Dame Diabagaté Salamata qu'il a détournée à d'autres fins.

Camara Idrissa, qui flânait dans les ruelles de la ville de Bouna et sans boulot, avait été coopté par Dame Diabagaté, dont la générosité est réputée, pour la gestion d'une agence de transfert mobile money qu'elle venait d'ouvrir.

Mais la bienfaitrice va vite regretter le choix qu'elle porté sur Camara Idrissa. En effet, en l'absence de sa patronne appelée à d'autres affaires à Abidjan, ce dernier va se permettre tout, avec les fonds destinés au transfert mobile money.

D'abord, il hospitalise sa copine malade, à l'hôpital général de Bouna où il paie une ordonnance à hauteur de 45 000 francs CFA. Pour la convalescence de cette dernière sortie quelques jours plus tard de l'hôpital, et qui souhaite manger des pintades, il lui achète ces volailles à 19 000 francs CFA et lui donne la somme de 24 000 francs CFA en guise "d'argent de poche".

Le comble, il s'offre à lui-même, un permis de conduire d'un montant de 130 000 francs CFA réalisant ainsi, l'un de ses rêves longtemps caressés.

Mais l'agence de transfert fonctionnant au ralenti attire l'attention de sa patronne qui après des mois passés à Abidjan, rentre à Bouna pour lui demander des comptes. Devant les questions de sa patronne au sujet des 218 000 francs CFA manquants, Camara Idrissa n'a que balbutiements comme réponse.

C'est lors de l'audience correctionnelle qu'il a expliqué, dans les moindres détails, son acte. Le tribunal l'a condamné à deux ans de prison ferme, 500 000 francs CFA d'amende et 218 000 francs CFA à verser à Dame Diabagaté qui s'est constituée partie civile.

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Afghanistan : huit enfants tués en jouant avec un obus

Présidentielle au Cameroun : la campagne débute sur fond de crise

Iran : le bilan de l'attentat d'Ahvaz monte à 29 morts

Mali : les 58 ans de l’indépendance et l'investiture d’IBK fêtés en grande pompe

Afrique du Sud : l'opposition lance sa campagne pour les élections de 2019