Niakara : Une association d’élèves initie une opération de salubrité au centre de santé urbain de Badikaha
0
 

Écouter
Niakara : Une association d’élèves initie une opération de salubrité au centre de santé urbain de Badikaha

Niakara : Une association d’élèves initie une opération de salubrité au centre de santé urbain de Badikaha

AIP | Lu 752 fois | Publié

L’Association des élèves ressortissants de Badikaha (AERB), dans le département de Niakara (Centre-Nord, région du Hambol) a procédé, mercredi, au nettoyage du Centre de santé urbain (CSU) de la localité, à l’occasion des activités socio-culturelles qu’elle y mène depuis lundi et qui vont s’achever ce samedi, a relevé l’AIP, vendredi.

Les membres de l’AERB, munis d’outils, de matériels et produits d’entretien, ont procédé au nettoyage  du CSU de Badikaha.

« Nous souhaitons, par cette opération ponctuelle et collective, appuyés par notre parrain, apporter notre modeste contribution à la salubrité de notre hôpital, en soutien à nos parents », a souligné Taylor Koné, secrétaire de l’AERB.

L’AERB, dont les activités socioculturelles se tiennent du 13 au 18 août sous le parrainage de Lolo Ouattara Lassina, cadre de la région, a également fait don de matériel au CSU de Badikaha.

L’ activité au profit du CSU a été particulièrement appréciée par des habitants, dont Fangta Coulibaly, qui ont encouragé  « cette initiative citoyenne preuve d’un sens de la responsabilité chez  ces adolescents ».

Des parents d’élèves ont exprimé leur reconnaissance au parrain, Lolo Ouattara, pour son soutien, tant en matériel divers qu’en finances, aux activités de l’AERB.

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Suisse : un canton vote à une écrasante majorité pour l'"interdiction de la burqa"

Porsche premier constructeur allemand à arrêter le diesel

Suisse : référendum local sur l'interdiction de la burqa

Mexique: le président élu ne veut pas "se battre" avec Trump à propos du mur

Sénégal : décès de Bruno Diatta, chef du protocole sous quatre présidents