Gagnoa : Une fillette assassinée par des coupeurs de route
0
 

Écouter
Gagnoa : Une fillette assassinée par des coupeurs de route

Gagnoa : Une fillette assassinée par des coupeurs de route

AIP | Lu 1646 fois | Publié

Kiéma Latifate, 10 ans, écolière au Cours élémentaire deuxième année (CM2) à l’Ecole primaire publique de Zapata de Gagnoa, est décédée dans la nuit de mardi, sur une piste non loin du village de Nahirio, des suites d’une agression par des individus armés, a appris l’AIP, jeudi.

Selon une source proche de son établissement, la petite Latifate revenait de Niahirio, un village de la sous-préfecture de Gagnoa, avec son père sur une moto. Elle venait d’y passer un séjour en vue de suivre un traitement pour ses récurrentes crises d’asthme. Sur le chemin, ils  tombent dans  une embuscade tendue par des coupeurs de route.

Le père, poignardé aussitôt par les malfrats, prend la fuite et disparait dans la broussaille, abandonnant sa fillette aux mains des agresseurs. Revenu plus tard sur les lieux avec des proches, il retrouve sa fille Latifate assassinée à coups de poignard, le corps baignant dans une mare de sang.

Le père a subi mercredi, une intervention chirurgicale dans un centre hospitalier de Gagnoa et ses jours ne sont plus en danger. Par ailleurs, cette nouvelle a plongé dans l’émoi les parents et les amis de Latifate ainsi que le personnel enseignant et les élèves du groupe scolaire Gnousso 2 où elle fréquentait, souligne-t-on.

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Bouaké: Des gardes pénitentiaires ont bénéficié d’une formation de renforcement de capacités sur les droits de l’homme

Le commissaire général du festival des arts est de la culture Dan a procédé presse, au lancement officiel de la 2è édition du « Tonkpi Nihidaley »

Grand- Lahou: La radio régionale des Grands Ponts à l’arrêt depuis deux mois

Yopougon: Un élève sous-officier gendarme poignardé à mort par son collègue

Khashoggi: la Turquie insiste sur le caractère prémédité du meurtre