Bientôt un centre de traumatologie à Toumodi (Raymonde Goudou Coffie, ministre de la Santé et de l’Hygiène publique)
0
 

Écouter
Bientôt un centre de traumatologie à Toumodi (Raymonde Goudou Coffie, ministre de la Santé et de l’Hygiène publique)

Bientôt un centre de traumatologie à Toumodi (Raymonde Goudou Coffie, ministre de la Santé et de l’Hygiène publique)

AIP | Lu 199 fois | Publié

La ville de Toumodi sera dotée bientôt d’un » trauma center », un établissement de traumatologie pour une meilleure prise en charge des accidentés et le traitement des blessures qui résultent des accidents.

L’annonce a été faite par le ministre de la Santé et de l’Hygiène publique, Raymonde Goudou Coffie, lors de la cérémonie de remise officielle de l’extension de l’antenne de transfusion sanguine de l’hôpital général de Toumodi.

Selon le ministre de la Santé, le centre de traumatologie prendra en compte les accidentés de la route et ceux qui ont les problèmes de genoux et des douleurs dorsales. 

En plus du trauma centrer, il est prévu l’extension du bloc opératoire de l’hôpital général de Toumodi, a fait savoir Raymonde Coffie, précisant que « les travaux démarreront d’ici deux mois ».

Il s’agit, a-t-elle dit, de faire en sorte que l’hôpital général de Toumodi, à proximité de l’autoroute du Nord, connaisse une véritable prise en charge des populations et des accidentés, évitant ainsi l’évacuation des blessés plus loin vers Yamoussoukro ou Abidjan

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 

En continu

Football : Décès de Henri Michel, ex-joueur de l'équipe de France et sélectionneur des ''éléphants'' de Côte d'Ivoire

France : Vincent Bolloré en garde à vue dans une enquête sur des soupçons de corruption en Afrique (proche enquête)

Malawi : l'ex-présidente Banda de retour au pays samedi après quatre ans d'exil (porte-parole)

Mauritanie : Trois Mauritaniens ont été condamnés lundi à des peines d'un an de prison ferme pour avoir "traité autrui d'esclave"

RDC : Le pouvoir autorise un meeting de l'opposition, une grande première depuis fin 2016