Bruno Koné au lancement du portail du GEPCI : "Si le contenu est meilleur, les clients seront là".
0
 

Bruno Koné au lancement du portail du GEPCI : "Si le contenu est meilleur, les clients seront là".

RTI Info / Boris Odilon BLE | Lu 279 fois | Publié

Vendre les journaux au format numérique toutes tendances confondues. C’est le pari du Groupement des Editeurs de Presse de Côte d’Ivoire (GEPCI) qui a lancé ce mardi 13 février, son portail numérique.

A la suite de la cérémonie de présentation de voeux à la presse le 25 janvier 2018 avec le président Alassane Ouattara, les membres du Groupement des Editeurs de Presse de Côte d’Ivoire (GEPCI) annonçaient le lancement prochain d'un portail d'information. Une décision prise pour faire face à la baisse du chiffre d’affaires des entreprises de presse et apporter une plus-value. Malgré la concurrence légitime entre éditeurs, ils ont réussi à s’accorder pour porter ce projet.

Avec les changements des habitudes de consommation dus à l’arrivée d’internet, le GEPCI a décidé de se mettre à l’ère du numérique, afin de réduire les coûts d’impression, de transport et aussi se rapprocher du lecteur.

"Nous avons pris toutes les dispositions techniques et pratiques pour la réussite de ce portail » affirme Patrice Yao le président du GEPCI avant d’ajouter : "hier nous étions ailleurs, chez un opérateur, aujourd’hui on a décidé de se mettre ensemble et être chez nous".

Le portail numérique du GEPCI a été entièrement financé par l’Etat de Côte d’Ivoire à travers le Fonds de Soutien et de Développement de la Presse (FSDP). Désormais, les "Unes" de presse seront affichées via le portail. L’internaute, où qu’il soit, pourra se procurer le quotidien de son choix à seulement 200 francs CFA et même accéder à un article à partir de 25 francs CFA. 

Présent à cette cérémonie, le ministre de la Communication, de l'Economie numérique et la Poste, Bruno Koné, tout en réitérant ses encouragements, a prodigué des conseils aux patrons de presse. "Le numérique est une des causes des difficultés de la presse imprimée, mais le numérique peut s’avérer être une solution" dit le ministre. "l faut que le journaliste soit professionnel et responsable pour une presse libre car un produit se vend quand il est de qualité", insista-t-il. Pour Bruno Koné, le lancement de ce portail est une solution nouvelle, innovante pour permettre à la presse de s’en sortir.

En plus des quotidiens et magazines qui auront leurs publications en vente sur le site web, www.pressecotedivoire.ci aura une équipe dédiée de journalistes web. Les internautes auront donc accès à l’information en continu. Tous les quotidiens d’information membres du GEPCi ont promis rejoindre le portail sous peu. Outre le site web, une application mobile est disponible via iOS et Play Store.

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Côte d’Ivoire : Reconduction pour cinq ans de la mesure de suspension d’exportation de la ferraille

Côte d’Ivoire : Un plan d’action intégré pour le contrôle de la rage en élaboration à Grand-Bassam

Côte d’Ivoire : La loi sur le foncier rural subit des modifications

L'Inde conteste devant l'OMC les droits de douane américains sur l'acier et l'aluminium

France/Fraude record à la «taxe carbone»: Neuf ans de prison et trois millions d'euros d'amende pour une ex-enseignante marseillaise