Affaire « Viol d’une fillette de 2 ans à Port-Bouët » : 12 mois de prison pour des proches du présumé auteur
0
 

Écouter
Affaire « Viol d’une fillette de 2 ans à Port-Bouët » : 12 mois de prison pour des proches du présumé auteur

Affaire « Viol d’une fillette de 2 ans à Port-Bouët » : 12 mois de prison pour des proches du présumé auteur

AIP | Lu 1264 fois | Publié

Le tribunal de première instance d’Abidjan a condamné, mardi, à 12 mois d’emprisonnement pour « violence et voie de fait », deux proches du présumé auteur d’un viol commis récemment sur fillette de deux ans dans la commune de Port-Bouët.

Gnamba Guy et Massoroh Ruth, deux proches du présumé violeur, Soignon Mosse Jocelyn, 34 ans, ont été reconnus coupables de coups et blessures sur M. Ottro Pages et son épouse Dago Yvonne, respectivement le père et la mère de la gamine violée. Leur peine est assortie d’une amende de 100.000 FCFA.

Les faits remontent au 20 février où, le couple Ottro constate que leur fille de deux ans saigne abondamment. Après avoir recueillis des informations, ils apprennent que cette dernière a été abusée sexuellement par le fils du propriétaire de la cour qu’ils habitent au quartier Jean Follly de Port-Bouët.

Cette affaire crée une tension entre les deux familles, qui va aboutir, le 22 février, par des échauffourées entre deux proches du présumé violeur (Gnamba Guy et Massoroh Ruth) et Monsieur et Madame Ottro.

Lors de ce procès, l’avocate de la partie civile a apporté des images montrant la tenue et le soutien-gorge Mme Ottro déchirés, attestant la violence subie par sa cliente de la part de l’accusée Massoroh Ruth.

Quant à Gnamba Guy, il lui était reproché d’avoir fermé le portail de la concession pendant que Massoroh Ruth portait main à Mme Ottro. Chose qu’il a niée. « Je n’ai pas fermé le portail. Je le jure », a plaidé Gnamba Guy devant la Cour.

Chacun des prévenus écope de 12 mois fermes, un verdict qui allège le réquisitoire du parquet. Car le procureur avait auparavant réclamé la peine maximale à leur encontre, soit 12 mois de prison ferme pour Ruth Massoroh et cinq ans pour Gnamba Guy, avec une amende de 100 mille FCFA chacun, pour « que cela choque la conscience des populations ».

Quant au présumé violeur, Soignon Mosse Jocelyn, aux arrêts depuis le 12 mars, et placé depuis lors sous mandat de dépôt, il attend son jugement.

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Taïwan: 18 morts dans l'accident de train, selon un bilan révisé à la baisse

RDC: la résidence du porte-parole de la majorité cible de "tirs nourris"

RDC : échange des tirs entre Casques bleus et présumés rebelles à Beni

Tchad: mort de deux des six rhinocéros noirs réintroduits en mai

Nigeria : deux morts dans des attaques de villages dans le nord-est