Une vingtaine de recommandations adoptées sur les bourses estudiantines
0
 

Écouter
Une vingtaine de recommandations adoptées sur les bourses estudiantines

Une vingtaine de recommandations adoptées sur les bourses estudiantines

AIP | Lu 806 fois | Publié

Les participants à un séminaire du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, à Grand-Bassam, ont adopté 23 recommandations pour clarifier les conditions d’attribution et d’obtention des bourses et secours financiers aux étudiants ivoiriens en Côte d’Ivoire et à l’étranger.

En ce qui concerne le mode d’attribution, il est suggéré de reformuler les textes pour plus de clarté des critères de sélection, de repréciser les concepts mêmes de bourse et de secours financier.

Un fonds d’appui aux bourses d’études alimenté par une quote-part des redevances payées par les opérateurs de téléphonie mobile, les organisations professionnelles agricoles (café,  cacao, conseil de l’anacarde, hévéa, filière coton etc.) et les compagnies pétrolières devrait être créé et des mesures incitatives (exonération, dégrèvements fiscaux) au profit des entreprises qui s’engagent à soutenir le fonds d’appui aux bourses d’études encouragées.

Il est également question de mutualiser les ressources de l’Etat pour une gestion optimale des fonds alloués aux bourses d’études à travers la création d’un organe unique de gestion des bourses post-baccalauréat et de relever leur dotation pour tenir compte de l’effectif croissant des étudiants et du coût de la vie.

Le processus de paiement des bourses en Côte d’Ivoire et à l’étranger devrait traiter « prioritairement le paiement des bourses comme les salaires des fonctionnaires », réactualiser la bancarisation du paiement des bourses et secours financiers, hors Côte d’Ivoire, en priorité, privilégier le paiement par virement bancaire en Côte d’Ivoire, procéder au paiement trimestriel des bourses hors Côte d’Ivoire sur les neuf mois de l’année scolaire universitaire septembre-novembre, décembre-février, mars-mai, effectuer, dans les cas spécifiques des étudiants aux USA et au Canada, des paiements semestriels correspondant aux deux grandes rentrées universitaires, entre autre.

Les participants ont enfin souhaité la mise à la disposition de la direction des bourses du fichier électronique des nouveaux bacheliers par la direction des Systèmes d’informations, des procès-verbaux de délibération de fin d’année des établissements d’enseignement supérieur ou encore l’attribution d’un identifiant unique et permanent à chaque étudiant inscrit dans un établissement d’enseignement supérieur en Côte d’Ivoire.

Le directeur des bourses, Seidou Diaby, avait annoncé, à l’ouverture des travaux que des rallonges budgétaires avaient porté l’enveloppe des bourses en Côte d’Ivoire de 7,4 à plus de 14,3 milliards de  de francs CFA et que, pour les étudiants à l’étranger, cette enveloppe est passée de plus de 3,7 milliards de  francs CFA à plus de 3,9 milliards de  francs CFA.

Les bénéficiaires des bourses et secours financiers cumulés varient entre 15 000 et 20 000 par an pour les étudiants en Côte d’Ivoire  et de 800 et 1000 par an pour les étudiants de l’étranger, pour un effectif de 250 000 à 300 000 étudiants dont 80 000 à 100 000 nouveaux bacheliers chaque année, indique-t-on.

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

France : Une nouvelle demande de mise en liberté de Tariq Ramadan rejetée

Togo : L'opposant Nicodème Habia en grève de la faim devant l'ambassade du Ghana à Lomé

Des centaines de personnes rendent hommage au président vietnamien décédé la semaine dernière

Etats-Unis: arrestation d'un Chinois accusé d'espionnage

Bourse de Tokyo: le Nikkei atteint un nouveau sommet en 8 mois