Les handicapés visuels proposent de céder le CEFIAT à l’État
0
 

Écouter
Les handicapés visuels proposent de céder le CEFIAT à l’État

Les handicapés visuels proposent de céder le CEFIAT à l’État

AIP | Lu 1235 fois | Publié

Réunis en assemblée générale, les membres de l’Association nationale des aveugles et volontaires pour la promotion des aveugles de Côte d’Ivoire (ANAVPACI) ont proposé de céder le centre d’ éducation, de formation et d’insertion des aveugles de Toumodi (CEFIAT), confronté à des difficultés de fonctionnement, au gouvernement.

Toutefois, les handicapés visuels souhaitent que la direction du CEFIAT soit toujours assurée par un des leurs, sur proposition de l’ANAVPACI, dans le cadre d’une gestion inclusive du CEFIAT.

Selon le président de l’ANAVPACI, Julien Fallet Bahi, « l’ État concessionnaire doit s’engager à affecter le CEFIAT à l’objet auquel il est destiné en faisant de cet établissement, un centre de promotion de la personne handicapée de la vue tout en lui assurant une formation et une insertion professionnelle ».

C’est pourquoi, bien avant la signature d’une convention avec le gouvernement ivoirien, les membres de l’ANAVPACI ont souhaité, samedi, qu’un comité de gestion paritaire soit mis en place, afin de réaliser les performances escomptées pour redorer l’image de ce centre en vue d’assurer une meilleure prise en charge des élèves aveugles et malvoyants.

Créé en 1999 par l’ANAVPACI avec le soutien de Handicap international Belgique et le concours de la coopération belge, le CEFIAT est confronté depuis quelques années, malgré une subvention du gouvernementale, à des difficultés de fonctionnement, a appris l’AIP.

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Rome: une vingtaine de blessés dans l'écroulement d'un escalier mécanique

Des experts africains en BTP planchent sur de nouveaux défis à Abidjan

Grand-Bassam: L’Abissa 2018 sera couplée avec les 15 ans de règne du roi des N’Zima

La fabrication du charbon de bois, une activité économique intermittente pour des femmes à Tiélétanakaha dans la sous-préfecture de Tafiré

Séguéla: 156 instituteurs adjoints en stage dans la DRENETFP