Un concours pour vulgariser les Droits de l’homme chez les étudiants ivoiriens.
0
 

Écouter
Un concours pour vulgariser les Droits de l’homme chez les étudiants ivoiriens.

Un concours pour vulgariser les Droits de l’homme chez les étudiants ivoiriens.

RTI Info / Frédéric Gore Bi | Lu 1166 fois | Publié

Le Centre d’Education pour une Société Durable (Centre ESD) en partenariat avec la Représentation locale de la Cour Pénale Internationale (CPI) et l’appui de Open Society Initiative for West Africa (OSIWA), organisent un concours de « génies en herbe » sur le Droit International Humanitaire et les Droits de l’Homme. Un concours qui vise à vulgariser les Droits de l’homme.

Ce concours qui rentre dans le cadre de la célébration du 20e anniversaire du Statut de Rome, va mettre en compétition 80 équipes d’étudiants provenant de 10 universités d’Abidjan, et se déroulera en cinq étapes.

Une première phase éliminatoire entre les équipes d’une même université qui se tiendra le 22 juin. Ensuite, les huitièmes et quarts de finale qui vont réunir le 29 juin, les meilleures équipes de chaque Université. Suivront ensuite les demi-finales et la finale, prévues pour le 6 Juillet.

Mais bien avant ces étapes, les équipes constituées bénéficieront d’une formation de mise à niveau le 15 Juin 2018. Les inscriptions ont commencé et se poursuivent auprès des points focaux dans les établissements universitaires sélectionnés.

Présent à la cérémonie de lancement, Guy Mesmin N’chobi, représentant le ministre de la promotion de la jeunesse, de l’emploi des jeunes et du service civique, a dit "apporter le soutien de la direction du service civique et du volontariat à ce concours qui rentre dans le cadre des activités du ministère. Le centre ESD organise une activité qui intéresse notre ministère sur le volet de la citoyenneté. Cette activité se présente comme une opportunité pour nous d’accompagner les jeunes par rapport à la citoyenneté, mais aussi véhiculer notre message".

Pour Aquilas Yao, administrateur du Centre d’Education pour une Société Durable (ESD), « ce concours génie en herbe, est un vieux projet qui date de 2015 et qui a été mis au gout du jour, ceci à partir de deux constats ».

Selon M. Yao, le premier constat part du fait que très peu d’informations sur les droits de l’homme, sont disponibles et accessibles. Le second constat porte sur la Cour Pénale Internationale (CPI) qui fait désormais partie du quotidien des ivoiriens, mais dont très peu de personnes connaissent réellement.

« A travers ce concours, nous allons non seulement former les jeunes aux droits de l’homme mais aussi montrer le mécanisme de fonctionnement de la Cour Pénale Internationale (CPI) » a souligné Aquilas Yao.

Le Centre d’Education pour une Société Durable (Centre ESD) est un centre d’appui à l’engagement civique et de formation politique des jeunes.

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

La Côte d’Ivoire vise 800 000 tonnes de caoutchouc sec en 2018 (Ministre)

Obsèques de Djarakoroni II: L’ex-président ghanéen John Dramani Mahama annoncé à Bouna

Tchad : manifestation d'étudiants au début d'une "grève illimitée"

Guinée équatoriale : grâce présidentielle pour 34 opposants

Algérie : plus de 80 blessés dont 30 policiers lors d'un match de foot