Les moutons déjà disponibles à l’abattoir de Port-Bouët pour la Tabaski 2018
0
 

Écouter
Les moutons déjà disponibles à l’abattoir de Port-Bouët pour la Tabaski 2018

Les moutons déjà disponibles à l’abattoir de Port-Bouët pour la Tabaski 2018

AIP | Lu 3046 fois | Publié

A une semaine de la fête de la Tabaski annoncée pour le 21 août, le défilé des fidèles musulmans désirant se procurer les bêtes du sacrifice vers l’abattoir de Port-Bouët (Abidjan Sud) a déjà démarré, a constaté l’AIP mardi.

Au niveau de l’approvisionnement, la disponibilité des bêtes est palpable à partir du carrefour Akwaba.

Les abords de la voie de ce carrefour jusqu’à l’abattoir de Port-Bouët sont pour la circonstance tous occupés par les vendeurs de beliers. Même constat au niveau du parc à bétail de l’abattoir de Port-Bouët où les enclos sont tous bien garnis.

« Comme vous pouvez le constater, il y a assez de bêtes à l’abattoir de Port-Bouët pour que les populations puissent s’approvisionner », a indiqué Mamadou Keïta, un vendeur de mouton.

Ce vendeur malien qui vient chaque année vendre ses bêtes à l’occasion de la fête de la Tabaski a expliqué que d’autres convois sont en route et devraient arriver d’ici la fin de la semaine pour assurer la fourniture du marché en bétail.

« D’autres convois sont en route et devraient arriver d’ici la fin de la semaine. Alors cette année, les populations n’auront pas vraiment de problèmes pour avoir des bêtes pour la fête », a t-il déclaré.

Pour ce qui est des prix, selon les vendeurs, ils sont à la portée de toutes les bourses. « Chacun pourra se procurer le mouton de son choix. Les coûts varient de 50 à 400.000 FCFA et même davantage», a assuré Bathily Abdoulaye.

A en croire ce marchand qui vend en permanence sur le site, il faudrait, pour bénéficier des meilleurs prix, acheter les bêtes directement chez les vendeurs car certains commerçants achètent les bêtes pour les revendre sur le même site. Aussi, les prix des moutons chez ces revendeurs s’avèrent-ils assez élevés.

« Il y a certains commerçants qui achètent les moutons pour les revendre ici, bien sûr, à des prix plus élevés. Alors il ne faut pas se précipiter pour acheter les bêtes et faire le tour du parc à bétail pour faire les achats chez les vendeurs et profiter des meilleurs prix », a conseillé M. Bathily.

Il a par ailleurs recommandé de procéder à l’achat de son mouton de sacrifice plusieurs jours avant la fête pour bénéficier dans un premier temps des meilleurs bêtes mais aussi pour bénéficier des meilleurs prix pratiqués par les commerçants.

« Si vous attendez les derniers jours, comme certains qui viennent la veille de la fête, non seulement les commerçants augmentent les prix mais en plus vous n’aurez pas les bêtes de bonne qualité», a t-il averti.

A ce propos, M. Bathily a confié que certains achètent des moutons dès l’arrivée des premiers convois et les font garder par les commerçants pour les récupérer la veille où le jour même de la fête, évitant ainsi les désagréments dus à l’affluence des derniers jours.

Toutefois, les différents prix ne gagnent pas l’assentiment des clients qui s’en plaignent. « Je ferai mieux de m’associer avec des amis pour acheter un bœuf au lieu de prendre un mouton», s’en est plaint Malick Doum, un client.

Sur place, plusieurs éléments de la police nationale font des patrouilles à pieds pour assurer la sécurité des sites de commercialisation et pour désengorger les voies d’accès à l’abattoir de Port-Bouët.

En 2017, le Gouvernement avait arrêté d’importantes mesures pour le convoyage du bétail en Côte d’Ivoire. Seuls les frais liés au contrôle sanitaire des animaux aux postes frontaliers étaient autorisés. Ces montants qui s’élèvent à 150 FCFA par tête d’ovin et 250 FCFA par tête de bovin donnaient droit à la délivrance d’un laissez-passer sanitaire par les services vétérinaires.

L’Aïd el-kebir commémore la soumission à Dieu du Prophète Abraham qui était alors prêt à sacrifier son fils unique, Ismaël, sur son ordre. Chaque musulman ayant les moyens doit immoler une bête, notamment un bélier sain pendant cette fête pour perpétuer cet acte d’Abraham.

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Dimbokro: Pose de la première pierre d’une cité de logements

Aka Ouélé plaide pour l’érection de deux sous-préfectures d’Aboisso en chefs-lieux de département

Ouverture officielle du centre de secours d’urgence d’Aboisso

Pose de la première pierre de la future école primaire du village de Mbrimbo B

Le Pca de la Mugefci se dit satisfait des rencontres éclatées avec les adhérents