Côte d'Ivoire : La 2e phase d’identification des abonnés au mobile prend bientôt fin. Bruno Koné durcit le ton.
0
 

Écouter
Côte d'Ivoire : La 2e phase d’identification des abonnés au mobile prend bientôt fin. Bruno Koné durcit le ton.

Côte d'Ivoire : La 2e phase d’identification des abonnés au mobile prend bientôt fin. Bruno Koné durcit le ton.

RTI Info/Mariam Cissé (Stagiaire) | Lu 67 fois | Publié Il y a 21 jour(s)

Le lundi 29 janvier 2018, le ministre de la Communication, de l’Économie Numérique et de la Poste, Bruno Koné, est allé s’enquérir de l’avancement de l’opération d’identification et de ré-identification des abonnés à la téléphonie mobile. Il en a profité pour demander à tous de se faire enregistrer dans les délais impartis.

Après avoir donné l’exemple en faisant sa ré-identification chez les différents opérateurs, Bruno Koné, s’exprimant face à la presse, a invité les abonnés à lui emboiter le pas. Cette deuxième phase d’identification mobile dit-il, répond à un objectif précis : "protéger les usagers desdits services, par la même occasion assurer la sécurité de l’Etat contre le terrorisme et la cybercriminalité".

Le ministre s’est voulu ferme : "A partir du 2 avril 2018 tous les abonnés non identifiés seront en restriction d'appel pendant 2 mois et leurs numéros seront désactivés", annonça-t-il avant d’ajouter que "la vente ambulante de cartes SIM est strictement interdite. Les contrevenants s'exposent à la rigueur de la loi". L’opération d’identification et de ré-identification prend fin le 31 mars prochain. 

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 

En continu

Démission du numéro 2 de l'Unicef, accusé de comportement inapproprié envers des femmes

La Russie s'oppose à un cessez-le-feu humanitaire en Syrie

France: inculpé pour viols, l'islamologue Tariq Ramadan reste en prison

Urgent | Début ce vendredi 23 février du dépôt des candidatures aux élections sénatoriales ivoiriennes. (Commission Électorale)

Fuite de noix de cajou vers les pays limitrophes : le Conseil du Coton Anacarde prend des dispositions et met en garde tout contrevenant.