Bruno Koné : "Un récépissé spécial de l'ONI va servir à l'identification des personnes n'ayant pas de pièces d'identité biométriques".
0
 

Bruno Koné : "Un récépissé spécial de l'ONI va servir à l'identification des personnes n'ayant pas de pièces d'identité biométriques".

RTI Info/Boris Odilon BLE | Lu 311 fois | Publié

Le ministre de la communication, de l’économie numérique et de la poste, Bruno Koné, était face à la presse ce lundi 26 février 2018. Au cours de l’échange qui a duré 2 heures, le ministre a présenté les différentes évolutions qu’il y a eu dans son département au cours de l’année écoulée.

« L'année 2017 a été riche en accomplissement et performance dans chacun des secteurs que nous gérons » affirme d’emblée Bruno Koné.

 S’agissant de la communication, le ministre soutient que « le nouveau cadre juridique de la communication en Côte d’Ivoire consacre véritablement une réelle liberté pour l'ensemble des médias et met l'ensemble des professionnels en situation de responsabilité pour relever les nouveaux défis de leur environnement ». Il a aussi souhaité que, face aux difficultés de la presse, certains organes qui ont la même ligne éditoriale se regroupent pour être plus forts, invitant les patrons de presse à réfléchir à un nouveau modèle économique pour ne pas disparaitre. Il a aussi souhaité que les journalistes fassent preuve de professionnalisme pour se démarquer des « fake news ».

Concernant l’économie numérique, Bruno Koné l’a qualifiée de « catalyseur de la marche de la Côte d'Ivoire ». En effet, le pays connait l’une des meilleures progressions dans l’utilisation des services de paiement mobile. « Ce sont plus de 17 milliards de transactions monétaires qui sont quotidiennement constatées sur les réseaux de communications électroniques. Ce sont 9 millions de citoyens ivoiriens qui font un usage quotidien de ce service » ajoute-t-il.

L'impact de l'Internet et des TIC sur le développement économique et social de notre pays est extraordinaire. Selon l'indice de développement des TIC de l'Union Internationale des Télécommunications (UIT), la Côte d’Ivoire est passée du 14ème au 9ème rang africain sur 46 pays, marquant la plus forte progression entre 2014 et 2017. De même, « le Global CyberSecurity Index (GCI) de l'IUT, classe dans son rapport 2017, la CI au 8ème rang africain en matière de cyber sécurité » confie le ministre.

S’agissant du secteur postal, 2017 a permis d’apprécier le retour gagnant de La Poste de Côte d’Ivoire. Il y a eu la réouverture de nombreuses agences de poste, l’augmentation du volume de courriers, la concrétisation du partenariat entre La Poste et la Banque d’Abidjan et l’offre de services via le web (www.sanlishop.ci).

Revenant sur la deuxième opération d’identification des abonnés à la téléphonie mobile, le ministre a précisé que les personnes ne disposant pas de pièces d’identité peuvent néanmoins se faire identifier. « Un récépissé spécial de l'Office Nationale d’Identification (ONI) va servir à l'identification des personnes n'ayant pas de pièces d'identité biométriques ». L’autre solution consiste à « prendre un garant, c'est à dire une personne qui a une pièce d'identité et vous vous faites identifiés sous son couvert » a conclu Bruno Koné.

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Algérie : Un blogueur condamné en appel à sept ans de prison (avocat)

Mauritanie : élections législatives et locales en septembre (officiel)

Maroc: Des journalistes boycottent l'élection de leur corps professionnel

France : interruption du procès en appel pour financement du terrorisme d'une mère de djihadiste

Philippines : La police néerlandaise démantèle un réseau de pédophilie sur internet