Nos chaînes en direct
Publicité
Flash info
  • 18-10-2017 - Kenya: l'opposition suspend ses manifestations jusqu'à nouvel ordre
  • 18-10-2017 - Togo: deux militaires et un jeune tués dans des violences à Sokodé (Gouvernement)
  • 18-10-2017 - Afrique du Sud: Zuma limoge un de ses ministres les plus critiques
  • 17-10-2017 - L’ONU appelle à combattre la faim, la pauvreté et les conflits pour changer l’avenir de la migration
  • 17-10-2017 - Côte d'Ivoire: La 3e édition d’Africa code week lancée à Bingerville
Afrique
47 milliards de FCFA pour la réhabilitation de la route Douala-Yaoundé
APA | Lu 4 fois | 22-09-2017
47 milliards de FCFA pour la réhabilitation de la route Douala-Yaoundé


La réhabilitation de la route Douala-Yaoundé reliant les principales métropoles économique et politique du Cameroun nécessite un investissement de 47 milliards de FCFA qui permettra de procéder au remplacement des buses métalliques par des dalots de béton, a-t-on appris jeudi auprès du ministère des Travaux publics (MINTP).

Selon une étude de la Direction des travaux d’infrastructures (DGTI) au ministère des Travaux publics, 309 buses devraient être remplacées pour arrêter l’affaissement progressif de la route, avec ce que cela entraine comme conséquence au double plan économique et social.

« Le trafic a considérablement augmenté sur cette route. Il ne faut pas oublier que nous sommes la porte d’entrée de plusieurs pays de l’hinterland. Nous avons de nombreux poids-lourds qui empruntent cette route Yaoundé-Douala. Nous sommes en train de mener des études techniques pour la réhabilitation de l’axe lourd. Nous avons déjà programmé la réhabilitation pour l’axe Yaoundé-Bafoussam », a déclaré un responsable du DGTI.

Longue de 243 km, cette route construite il y a plus de trois décennies ploie sous le coup d’un énorme trafic desservant non seulement les deux plus importantes villes du pays, mais également la Centrafrique et le Tchad, deux pays d’hinterland dont plus de 80 % des exportations et des importations transitent par le port de Douala.

Ces derniers mois, le nombre de buses cédant sous le poids de l’âge et du trafic a tellement augmenté que le trafic entre les deux métropoles a momentanément été interrompu.

En début de semaine, c’est la localité d’Ebombè, à une trentaine de ville d’Edéa, dans la région du Littoral qui a provoqué la perturbation des activités sur cet axe, suite à l’affaissement d’une buse.

En attendant, le ministère des Travaux publics a mis sur pied un programme ciblant les ouvrages à remplacer. A ce sujet, il y a ceux à remplacer en urgence qui sont au nombre de 134, ceux à remplacer à court terme, estimés à 143, et ceux à remplacer à moyen terme, arrêtés à 132.

Le tout devrait coûter 47 milliards de FCFA dont 10 milliards ont été mobilisés au cours de cette année, rassure-t-on au MINTP.

D'autres articles de la même catégorie | Afrique
Agenda
Voir +
© 2017 Radiodiffusion Télévision Ivoirienne Tous droits reservés