Nos chaînes en direct
Publicité
Flash info
  • 18-10-2017 - Kenya: l'opposition suspend ses manifestations jusqu'à nouvel ordre
  • 18-10-2017 - Togo: deux militaires et un jeune tués dans des violences à Sokodé (Gouvernement)
  • 18-10-2017 - Afrique du Sud: Zuma limoge un de ses ministres les plus critiques
  • 17-10-2017 - L’ONU appelle à combattre la faim, la pauvreté et les conflits pour changer l’avenir de la migration
  • 17-10-2017 - Côte d'Ivoire: La 3e édition d’Africa code week lancée à Bingerville
Politique
Terrorisme : Ouattara invite les grandes puissances à intensifier la lutte en Afrique
APA | Lu 0 fois | 21-09-2017
Terrorisme : Ouattara invite les grandes puissances à intensifier la lutte en Afrique


Le chef de l’Etat ivoirien, Alassane Ouattara a exhorté, mercredi, à New York, les puissances mondiales, à intensifier leurs efforts contre le terrorisme en Afrique.

Pour le chef de l’Etat ivoirien qui s’exprimait à la tribune de la 72è Session de l’Assemblée générale des Nations unies, "en dépit (…) du succès des opérations antiterroristes, le monde peine à trouver une réponse collective satisfaisante contre le terrorisme".

"Ces succès importants resteront vains et la menace terroriste toujours préoccupante si l’Afrique continue d’être le ventre mou de la lutte contre le terrorisme mondial", a fait remarquer Alassane Ouattara qui a saisi cette occasion pour inviter "les grandes puissances à intensifier leur engagement contre le terrorisme en Afrique et soutenir davantage les efforts du continent et des nations Unies".

Par ailleurs, la lutte contre l’immigration clandestine était au menu de cette communication du chef de l’exécutif ivoirien. "En Côte d’Ivoire, la riposte contre ce fléau privilégie la prévention par la sensibilisation et l’assistance au retour des candidats à l’immigration clandestine ainsi que le démantèlement des réseaux de passeurs", a indiqué M. Ouattara précisant que cette lutte ne doit pas faire oublier les obligations internationales existantes qui garantissent le respect des libertés.

Selon le président ivoirien dont le pays entame un mandat de membre non permanent du Conseil de sécurité pour la période de 2018-2019, "la construction d’un monde de paix et de sécurité demeure notre priorité".

"La Côte d’Ivoire entend œuvrer à la promotion de compromis justes et pragmatiques, dans le règlement des crises inscrites à l’agenda du Conseil de sécurité", a-t-il promis devant cette assemblée.

D'autres articles de la même catégorie | Politique
Agenda
Voir +
© 2017 Radiodiffusion Télévision Ivoirienne Tous droits reservés