Faure Gnassimgbe confirme sa participation au sommet UE-UA
0
 

Écouter
Faure Gnassimgbe confirme sa participation au sommet UE-UA

Faure Gnassimgbe confirme sa participation au sommet UE-UA

AIP | Lu 467 fois | Publié

Le Président ivoirien, Alassane Ouattara a salué, lundi, la décision du président en exercice de la conférence des chefs d’Etat de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), Faure Gnassimgbe,de participer au prochain sommet Union Européenne – Union Africaine prévu les 29 et 30 novembre à Abidjan.

« Le président en exercice de la CEDEAO m’a confirmé sa participation au sommet Union Européenne – Union Africaine, je le remercie », a déclaré Alassane Ouattara, au Palais présidentiel d'Abidjan Plateau, à l'issue de la visite d'amitié et de travail du président togolais.

Pour le chef d'Etat togolais, sa présence en terre ivoirienne lui a permis d'aborder avec son homologue ivoirien, les questions sécuritaires et politiques qui seront à l'ordre du jour au prochain sommet de la CEDEAO, prévu le 16 décembre. Les crises politiques au Togo et en Guinée-Bissau seront passées en revue.

« Je suis venue m’entretenir avec le Président sur les dossiers à aborder au cours de ce sommet qui parle de la situation sécuritaire et politique dans les différents Etats (...), de l'élargissement de la CEDEAO à d’autres pays qui ont fait la demande" et la situation sécuritaire qui prévaut dans le Sahel, a déclaré Faure Gnassimgbe.

Il a affirmé qu'il aura un entretien avec le Président nigérian Muhammadu Buhari, mardi à Abuja, dans cette perspective.

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Malawi : le vice-président lance son parti politique en vue des élections

La nouvelle constitution cubaine ouvrira la voie au mariage homosexuel

Affaire Benalla: le ministre français de l'Intérieur auditionné lundi à l'Assemblée

Affaire Benalla: le ministre français de l'Intérieur auditionné lundi à l'Assemblée

Cessez-le-feu globalement respecté à Gaza après des raids massifs israéliens