Côte d’Ivoire: L’auditorium du siège de la BAD baptisé « Babacar Ndiaye »
0
 

Écouter

INFOS BREVES

  • La Côte d'Ivoire inaugure son premier centre de radiothérapie à Abidjan. Coût 13,6 milliards F CFA. – 18-12-2017
  • L'Ivoirien Jean Claude BROU, Ministre Ministre de l'Industrie et des Mines, désigné nouveau Président de la Commission de la #Cedeao à l'issue du 52e Sommet. – 16-12-2017
  • Le projet de budget 2018 sera soumis pour adoption par les députés lors d'une plénière le 21 décembre 2017 (Assemblée) – 16-12-2017
  • Le Gabon certifié "pays libre de la polio" par l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS). – 16-12-2017
  • Côte d'Ivoire : Le projet de budget 2018 d'environ 6 800 milliards F CFA adopté vendredi par les députés en Commission. – 16-12-2017
Côte d’Ivoire: L’auditorium du siège de la BAD baptisé « Babacar Ndiaye »

Côte d’Ivoire: L’auditorium du siège de la BAD baptisé « Babacar Ndiaye »

AIP | Lu 58 fois | Publié Vendredi 22 SEPTEMBRE 2017

Le président de la Banque africaine de développement (BAD), Akinwumi Adesina a baptisé, jeudi, l’auditorium du siège de l’institution du nom de « Babacar Ndiaye », ancien président de cette institution décédé à Dakar le 13 juillet à l’âge de 81 ans.

Lors d’une cérémonie d’hommage organisée en sa mémoire, e président de la BAD a salué « un père, un fondateur, un visionnaire » qu’était Babacar Ndiaye qu’il a qualifié d’ »Ambassadeur du développement » et « un mentor pour les nouvelles générations ».

Pour les anciens présidents de la BAD tels que le ghanéen Kwame Donkor Fordwor (mai 1976 -juillet 1979), l’institution perd « une icône de la banque » et un « président par excellence ». Tandis que le rwandais Donald Kaberuka (septembre 2005-aôut 2015), dans un courrier, parle d’un dirigeant africain « exceptionnel » et d’un « bâtisseur d’institution ». Parmi toutes les institutions qu’il a mises en place dont la Table ronde des hommes d’affaires africains, son président, Bamanga Tukur a relevé pour sa part, l’homme d’audace qu’il était et « notre rocher de Gilbarltar ».

Au nom des retraités de la BAD, Olabisi Ogunjobi, a relevé les qualités de l’homme, entre autres, sa rigueur, sa fermeté, sa courtoisie, sa disponibilité et notamment une personne pieuse.

« Le Sénégal est fier de ce grand bâtisseur », a déclaré le ministre sénégalais du Budget, Birima Mangara. Hommage également du gouvernement ivoirien à travers le ministre des Sports, François Albert Amichia qui a exprimé toute la compassion du chef de l’Etat et du peuple ivoirien pour celui qu’il a qualifié de « digne fils de l’Afrique », de « vagabond infatigable du développement du continent africain ».

Face à tout cet hommage, Alassane Ndiaye, fils du défunt, a exprimé sa reconnaissance tout en rappelant que son père croyait en la BAD, en l’Afreximbank, à Shelter Afrique. « C’est en ces institutions qu’il a exprimé son amour et sa foi en une Afrique meilleure », a-t-il soutenu.

Cinquième président de la BAD (1985 – 1995), Babacar Ndiaye est connu pour avoir permis à l’institution d’obtenir la notation « triple A » qu’elle conserve à ce jour. Il a soutenu la création de nombreuses institutions africaines telles que la Banque africaine d’export-import (Afreximbank), Shelter Afrique, la Table ronde des hommes d’affaires africains.

Il a également été l’artisan de l’ouverture de la BAD au secteur privé. Recruté en 1965 dans le premier groupe de cadres professionnels de la BAD, l’ancien président a gravi les échelons de l’institution jusqu’au poste de directeur du Département des finances. Il a ensuite été promu vice-président en charge  des finances, avant d’être élu président de la BAD en 1985. Babacar Ndiaye a été réélu en 1990 pour un second mandat de cinq ans. Il est le seul employé de la Banque ayant dirigé l’institution.

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également