Nos chaînes en direct
Publicité
Flash info
  • 18-10-2017 - Kenya: l'opposition suspend ses manifestations jusqu'à nouvel ordre
  • 18-10-2017 - Togo: deux militaires et un jeune tués dans des violences à Sokodé (Gouvernement)
  • 18-10-2017 - Afrique du Sud: Zuma limoge un de ses ministres les plus critiques
  • 17-10-2017 - L’ONU appelle à combattre la faim, la pauvreté et les conflits pour changer l’avenir de la migration
  • 17-10-2017 - Côte d'Ivoire: La 3e édition d’Africa code week lancée à Bingerville
societe
Evasion du Parquet d'Abidjan: les gardes pénitentiaires annoncent un ''arrêt de travail'' dans les prochains jours
APA | Lu 4 fois | 11-08-2017
Evasion du Parquet d'Abidjan: les gardes pénitentiaires annoncent un ''arrêt de travail'' dans les prochains jours


Les deux syndicats de l'administration pénitentiaire ont annoncé, jeudi soir, ''un arrêt de travail dans les prochains jours" si la '' mise aux arrêts'' de 7 de leurs collègues évoquée, par le Procureur de la République suite à l'évasion de 20 personnes au Parquet d'Abidjan, est avérée.

''Si cette évasion  aboutit à l'arrestation des agents pénitentiaires qui ont toujours payé  le prix d'une insécurité grandissante, alors qu'elle devrait appeler à  une réflexion sur le système pénitentiaire pour apporter des solutions  adaptées aux spécificités et contraintes de la fonction pénitentiaire,  nous allons observer un arrêt de travail dans les prochains jours'' a  annoncé Stéphane Kouadio Gboko, le secrétaire général du Syndicat  national des agents pénitentiaires de Côte d'Ivoire (SYNAPCI) au nom des  deux organisations syndicales de l'administration pénitentiaire.

 

Le  syndicaliste s'est insurgé contre la déclaration  du Procureur de la  République Adou Richard qui a évoqué sur les antennes de la télévision  nationale ''le laxisme des agents pénitentiaires'' pour justifier  ''l'évasion des 20 individus'', mardi, au Parquet d'Abidjan.

''A  cet effet, 7 agents pénitentiaires chargés de l'escorte ont été mis aux  arrêts ainsi que le commandant du palais et ses agents'', a-t-il  rappelé.

Sur  les faits de l'évasion, M.Kouadio qui avait à ses côtés Konan Koffi ,  secrétaire général du second syndicat, a expliqué que les agents  pénitentiaires ont pour mission d'escorter les détenus de la Maison  d'arrêt jusqu'au palais de justice.

''Une  fois au palais, ils passent le relais, après la passation des charges,  aux agents de police chargés du palais et du violon'', a indiqué  Stéphane Kouadio Gboko révélant que ''c'est au cours du défèrement des  détenus du 14è Arrondissement que des détenus ont désarmé des agents de  police et se sont évadés''.

Aussi, le  syndicaliste s'est élévé contre la ''diabolisation outrageuse'' des  agents pénitentiaires, orchestrée, selon lui, par  ''le directeur de  l'administration pénitentiaire, en l'occurrence M. Koffi Kongoué''.

Mardi,  20 personnes (10 détenues et 10 déférées, selon le procureur de la  République) se sont évadées du violon du Palais de justice d'Abidjan  entrainant la mise aux arrêts d'agents pénitentiaires et d'agents de  police ainsi que le relèvement de leur fonction par le Procureur de la  République et le directeur général de la police.

D'autres articles de la même catégorie | societe
Agenda
Voir +
© 2017 Radiodiffusion Télévision Ivoirienne Tous droits reservés