Sport / La Confédération Africaine de Football (CAF) revalorise les indemnités des officiels.
0
 

Écouter

La Confédération Africaine de Football (CAF) revalorise les indemnités des officiels.

RTI Info/Boris Odilon Blé | Lu 924 fois | Publié

La Confédération Africaine de Football (CAF), a décidé d’augmenter les primes de ses officiels. La décision datant de novembre 2017 à Rabat a pris effet dès le 1er janvier 2018.

Les membres du bureau exécutif de la CAF, réunis à Rabat le 16 novembre 2017 ont décidé de revoir à la hausse de 50% les indemnités reversées aux officiels pendant les matchs organisés par la Confédération.

Parlant d'"officiel", il s'agit de toute personne licenciée agissant en qualité d’arbitres ou de délégué, désignée par les instances du football. En cas d’absence d’officiel désigné, toute personne licenciée d’un club agissant en qualité d’arbitres, est également considérée comme tel.

Le nouveau barème applicable à compter du 1er janvier 2018 a été transmis le 25 décembre dernier aux différents secrétaires généraux de fédérations de football des pays affiliés à la CAF.

L’arbitre et les arbitres assistants toucheront désormais 1125 dollars (un peu plus de 600.000 FCFA) par match. Auparavant, ils percevaient 750 dollars (environ 400.000 FCFA). L’arbitre assesseur touchera 750 dollars au lieu de 500. Le coordinateur général, le commissaire au match et l’officier média percevront 1200 dollars (environ 650.000 FCFA) au lieu de 800.

Elu en mars 2017, Ahmad Ahmad (président de la CAF) se dit décidé à amorcer le changement et remettre la Confédération sur les rails pour qu'elle soit à la hauteur des ambitions de l’Afrique.

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également