Environnement : 90% de la population mondiale respire de l'air pollué (OMS)
0
 

Écouter
Environnement : 90% de la population mondiale respire de l'air pollué (OMS)

Environnement : 90% de la population mondiale respire de l'air pollué (OMS)

AFP | Lu 2133 fois | Publié

L'OMS, à l'issue d'une enquête dont les conclusions ont été publiées mardi, révèle que 90% de la population mondiale respire de l'air pollué.

Selon l'organisation onusienne, les niveaux de pollution atmosphérique sont restés élevés au cours des six dernières années, ne diminuant que dans certaines parties de l'Europe et des Amériques.

Le document note que Malgré des décennies d'attention à la pollution de l'air, neuf personnes sur dix sur la planète respirent encore de l'air contenant des niveaux dangereusement élevés de polluants.

 

La pollution de l'air, selon les estimations de l'Organisation mondiale de la santé, est responsable de 7 millions de morts chaque année et ce sont les plus pauvres qui sont les plus vulnérables.

Trois milliards de personnes parmi les plus pauvres du monde n'ont pas accès aux technologies de cuisson propres souligne le rapport.

Les centrales électriques au charbon, le transport d'essence et de diesel et le combustible domestique sont les principales causes de pollution selon l'OMS.

Et même si elle reconnait que des progrès sont réalisés dans le monde, elle prévient qu'avec la qualité de l'air dans de nombreuses mégapoles du monde, les niveaux de pollution sont plus de 5 fois supérieurs au niveau de sécurité recommandé.

L'intuition des nations unies déplore le fait que les améliorations ne suivent pas la croissance démographique.

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Zimbabwe: Mnangagwa réassigne 4 généraux à des postes diplomatiques

Arrêté pour corruption, le fils de l'ex-président du Mozambique reste en prison

Le port de San Pedro et Afrique pesage CI engagés à appliquer le règlement 14 de l’UEMOA

Une Journée pour promouvoir l’innovation agricole durable en Côte d’Ivoire

Une charte sur la gestion des feux de brousse validée à Oumé