La Cour Pénale internationale modifie les conditions de mise en liberté de Laurent Gbagbo et Blé Goudé
0
 

Écouter
Publicite
La Cour Pénale internationale modifie les conditions de mise en liberté de Laurent Gbagbo et Blé Goudé

La Cour Pénale internationale modifie les conditions de mise en liberté de Laurent Gbagbo et Blé Goudé

Frederic Goré-Bi/RTIinfo | Lu 5805 fois | Publié

La chambre d’appel de la Cour pénale internationale (CPI) a modifié ce jeudi 28 mai 2020, les conditions de mise en liberté de l’Ex-Président ivoirien Laurent Gbagbo et du leader de la galaxie patriotique, Charles Blé Goudé.

Dans un communiqué publié sur son site internet, la Cour pénale internationale (CPI) a décidé d'accorder une mise en liberté conditionnelle à Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé. Cependant, cette décision ne concerne pas l'appel contre leur acquittement.

En effet, la Chambre d'appel tout en réexaminant la nécessité de maintenir les conditions imposées à la libération du fondateur de l’ex-Chef de l’Etat et de Charles Blé Goudé a décidé de révoquer les conditions suivantes :

- (1) Ne pas voyager au-delà des limites territoriales de la municipalité de l'État de résidence sans autorisation explicite et préalable de la Cour ;

- (2) Remettre tous les documents d'identité, en particulier leurs passeports, au Greffe ;

- 3) Faire rapport chaque semaine aux autorités chargées de l'application des lois de l'État de résidence ou au greffe ;

- et (4) de respecter toutes les conditions raisonnables supplémentaires imposées par l'État de libération.

Faut-il le rappeler, en dehors de ces restrictions d’autres au nombre également de quatre restent en vigueur et auxquelles, Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé doivent obligatoirement se soumettre.

-Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé n'ont pas le droit de se prononcer publiquement sur la procédure en cours à la CPI.

-Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé n'ont pas le droit d'entrer en contact avec les témoins de la procureure Fatou Bensouda.

-Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé ne peuvent se déplacer que dans les pays qui ont signé le statut de Rome instituant la CPI. Ce sont plus de 100 pays dans le monde y compris la Côte d'Ivoire.

-Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé doivent impérativement se présenter à la CPI quand les juges les convoquent pour les audiences.

Acquittés par les juges de la Cour pénale internationale le 15 janvier 2019, Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé avaient vu leur libération du pénitencier de Scheveningen à La Haye, assortie de conditions restrictives.

 

 

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Une marche silencieuse au lycée Sainte Marie en mémoire des victimes du SIDA

La quinzaine des droits de l’Homme du CNDH débute par la célébration de la Journée mondiale de lutte contre le sida

La section du Regroupement des acteurs ivoiriens des droits de l’homme (RAIDH) relève les actions de prévention de la crise électorale à Aboisso

Une organisation déplore le refus des personnes vivant avec le VIH de fréquenter les hôpitaux à cause du Covid-19

Un fonds de 20 milliards FCFA pour le développement des petites et moyennes entreprises (PME) ivoiriennes

Publicite
Publicite